VIETNAM : LA PISTE HO CHI MINH MARITIME, UNE EPOPEE HEROÏQUE

tourtaux-jacques Par Le 23/10/2021 0

Dans VIETNAM

 

23 Octobre 2021

23/10/2021 07:59Créée il y a 60 ans, la piste Hô Chi Minh maritime avait pour objectif de transporter secrètement vers le front du Sud armes, nourritures et médicaments. Elle a contribué pour une part importante à la réunification du pays en 1975.


Un bateau "non immatriculé" acheminant armes et matériel militaire au Sud.
Photo : VNA/CVN

Pour soutenir les combattants du Sud durant la guerre du Vietnam de 1954 à 1975, l’armée vietnamienne décida d’établir, le 23 octobre 1961, la Mission de transport maritime 759 (maintenant Brigade navale 125), marquant officiellement la naissance de la "piste Hô Chi Minh maritime".

La tâche de la Mission de transport maritime 759 était d’acheminer des armes et du matériel militaire au Sud. Afin d’échapper aux ennemis, elle était composée de bateaux banalisés, sans numéros ou pavillons fixes, et qui changeaient régulièrement d’itinéraires. D’où leur nom de "bateaux non immatriculés".

Une vision stratégique

La piste Hô Chi Minh maritime fut une création unique, exprimant la vision stratégique et la tactique du Parti et du Président Hô Chi Minh. Au début de 1961, la Permanence de la Commission militaire centrale détermina que "la lutte révolutionnaire de notre peuple au Sud est entrée dans une nouvelle phase et devient de plus en plus difficile et drastique... Pour remporter la victoire décisive, il faut résolument fournir au Sud le matériel de guerre".

Et le Parti décida de mettre sur pied un transport par voie maritime pour soutenir la révolution du Sud, considérant cela comme une tâche stratégique et à long terme. La piste Hô Chi Minh maritime naquit au moment le plus âpre de la guerre de résistance contre les Américains. Alors que l’ennemi utilisait des armes et du matériel sophistiqué, nous n’avions que de petits navires rudimentaires. Les impérialistes américains utilisèrent toutes les ruses, avec les armes et équipements les plus modernes, pour détruire cette nouvelle voie d’approvisionnement.

La piste Hô Chi Minh maritime contribua au renforcement des ressources humaines et matérielles sur les champs de bataille du Sud. Son succès permit de promouvoir la guerre populaire et aux glorieuses victoires de l’armée vietnamienne à Âp Bac, Dâm Doi, Cai Nuoc, Chà Là, Van Tuong, Ba Gia, Binh Gia, Dông Xoài... Cette voie maritime fut le symbole de la volonté de fer, du courage et de la créativité prodigieuse de l’ensemble du Parti, du peuple et de l’armée dans la résistance contre les impérialistes. Elle sera à jamais une fierté comme une grande source d’encouragement pour les forces navales populaires ainsi que la population.

À cette époque-là, de nombreux journaux américains affirmèrent que "les communistes du Nord du Vietnam disposent d’équipages expérimentés qui peuvent naviguer par tous les temps".

La piste Hô Chi Minh maritime assura un approvisionnement stratégique beaucoup plus rapide que par la voie terrestre, qui nécessitait des mois de déplacement à travers des territoires très accidentés.

Saborder le bateau pour échapper à la capture


Patrouille dans la région maritime de l’archipel de Truong Sa (Spratly).
Photo : VNA/CVN

Cette voie de ravitaillement des "navires non immatriculés", marquée par les exploits des soldats et de la population des localités littorales, contribua grandement à la libération totale du Sud et ainsi à la réunification du pays.

Une histoire exemplaire est toujours racontée jusqu’à maintenant aux jeunes générations :  Dans la nuit du 30 au 31 janvier 1968, le navire 235, appartenant à la troupe de bateaux non immatriculés, dirigé par le lieutenant Nguyên Phan Vinh, fut chargé de transporter 14 tonnes d’armes et munitions vers le Sud.

À 18h00 le 29 février, il fut repéré par l’aviation ennemie. Le capitaine demanda à ses frères d’armes de se camoufler soigneusement, en attendant le soir pour accoster. À 23h00, à six milles marins de Hon Hèo, (actuelle province de Khanh Hoà, au Centre), le navire 235 rencontra sept bateaux ennemis. Nguyên Phan Vinh demanda à  son équipage de produire des fumées afin de se rendre invisible de l’ennemi et de jeter les marchandises en mer vers 01h30.  Les navires ennemis, soutenus par des hélicoptères, encerclèrent le 235. Le combat, très inégal, fut féroce. Le bateau 235 était dans une situation très difficile.

Plusieurs soldats furent blessés. Le moteur du navire fut gravement endommagé. Sachant qu’il était impossible d’échapper à l’encerclement ennemi, Nguyên Phan Vinh  décida de saborder le bateau. Tous les marins nagèrent vers le rivage et c’est le mécanicien Ngô Van Thu qui plaça des charges explosives avant de rejoindre ses camarades. À 02h00, le navire explosa. Les ennemis débarquèrent et essayèrent de capturer le capitaine. Nguyên Phan Vinh et le mécanicien Ngô Van Thu tuèrent de nombreux ennemis. Ils se battirent jusqu’à leur dernier souffle et moururent en héros. Parmi la vingtaine de soldats du navire 253, seuls six survécurent.

Cette voie de transport maritime portant le nom du Président Hô Chi Minh demeure un symbole brillant de l’héroïsme révolutionnaire de la nation. 
 
Huong Linh/CVN

source : https://www.lecourrier.vn/la-piste-ho-chi-minh-maritime-une-epopee-heroique/930894.html

Tag(s) : #vietnam

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire