La Fédération Internationale des Résistants (FIR) condamne l’acte terroriste à Vienne

La FIR confédère historiquement les organisations nationales d’anciens combattants de la Résistance au nazisme. Son siège se trouve à Vienne.

La FIR a pris connaissance avec horreur et révolte de l’attaque terroriste à Vienne. D’après les annonces actuelles du ministère autrichien de l’intérieur, des musulmans fanatisés serait responsables de cet acte. Il n’importe peu de savoir de quel groupe il est question dans cette attaque. C’est et cela restera un crime abominable.

La coordination des auteurs de l’attentat de Vienne montre qu’il ne s’agit pas d’un geste spontané mais d’un acte longuement planifié. Se pose la question, puisque des éléments qualifiés de « dangereux » sont depuis longtemps sous la surveillance des services du ministère de l’intérieur, de pourquoi ceux-ci n’ont pas réagi à temps et de manière adéquate.

De tels actes terroristes ne servent jamais à faire avancer des idées politiques, mais créent un climat de peur et de violence auquel les services de sécurité du pays concerné répondent le plus souvent par une restriction des libertés démocratiques de tous. Dans ces situations en particulier, il importe que les sociétés démocratiques défendent les libertés individuelles. Cela ne passe pas par la remise en cause de droits mais, au contraire, uniquement par une société civile forte, dans laquelle l’intégration sociale, la tolérance et l’égalité des chances pour tous les habitants du pays sont garanties.

Les femmes et les hommes qui ont combattu dans la résistance antifasciste et les soldats de la coalition anti-hitlérienne n’ont pas libéré l’Europe de la barbarie nazie en 1945, n’ont pas essayé de repousser l’idéologie fasciste, pour devoir assister aujourd’hui à la mise en danger des acquis de leur lutte par la remise en cause des droits et libertés démocratiques, par la xénophobie et la montée de l’intolérance.

La FIR et ses organisations constituantes condamnent ces actes de violence. Elles expriment aux victimes et à leurs proches toutes leur solidarité et leurs condoléances et elles affirment fortement : Dans nos pays, il n’y a pas de place pour le terrorisme, le racisme, la xénophobie et l’intolérance. Nous sommes engagés avec toutes les forces de la société civile dans ce sens.

3 novrembre 2020

Traduction MlN pour Solidarité internationale

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2020/11/la-federation-internationale-des-resistants-fir-condamne-l-acte-terroriste-a-vienne.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail