LA CHINE DEPLORE L’OBSTRUCTION PAR LES USA DU TRAVAIL DU CONSEIL DE SECURITE SUR LA PALESTINE

La Chine déplore « l’obstruction par les USA du travail du Conseil de sécurité » sur la Palestine

 Depuis 1 heure  17 mai 2021

conseil_securite_onu

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a regretté « l’obstruction » des États-Unis pour faire adopter au Conseil de sécurité de l’ONU une déclaration appelant à la fin des hostilités entre Israéliens et Palestiniens, lors d’une session d’urgence de cette instance.

« Le Conseil de sécurité doit prendre des mesures, a-t-il dit, en rappelant que la Chine était, avec la Norvège et la Tunisie, à l’origine d’un projet de texte depuis une semaine.
« Le Conseil de sécurité porte la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Malheureusement et simplement en raison de l’obstruction d’un pays, le Conseil de sécurité n’a pas pu parler d’une seule voix », a déclaré Wang, faisant référence aux États-Unis.
Washington s’est opposé, pour la troisième fois en une semaine, à l’adoption d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU sur le conflit.
Le ministre chinois des Affaires étrangères demandé à ‘Israël’ de « remplir fidèlement ses obligations en vertu du droit international, à lever immédiatement et complètement le blocus imposé à Gaza et à garantir la sécurité des civils et leurs droits dans les territoires palestiniens occupés ».

« Ce qui s’est passé dans la région prouve une fois de plus qu’un règlement permanent ne peut être obtenu que sur la base de la solution des deux États », a-t-il ajouté.
Le ministre chinois a souligné que « la justice est effectivement retardée, mais elle ne devrait pas être absente pour toujours ».
Après une séance publique de discussion, qui a duré plus de 3 heures et demi, les délégués de la Chine (assurant la présidence des travaux du Conseil pour le mois en cours), de la Tunisie (seul pays arabe membre du Conseil) et de la Norvège, ont rendu public un communiqué conjoint appelant à une cessation immédiate des hostilités entre Israël et les Palestiniens.

Les États-Unis d’Amérique se sont abstenus de demander à Israël de mettre fin à son agression militaire sur Gaza, tandis, qu’ils ont appelé le « Hamas » et le reste des factions palestiniennes à cesser immédiatement les attaques à la roquette contre l’entité sioniste.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2073689

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire