LA COREE DU NORD SERAIT PRETE A LANCER DE NOUVEAUX MISSILES BALISTIQUES INTERCONTINENTAUX

Bientôt de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux en Corée du Nord

 Depuis 1 heure  19 janvier 2017

cn2

 Asie et Afrique - Deux Corées

no author

La Corée du Nord se prépare à lancer ses nouveaux missiles balistiques intercontinentaux et comme par hasard, leurs essais correspondent avec l’investiture du nouveau président élu américain Donald Trump. Selon des informations provenant de Corée du Sud, sa voisine du Nord se prépare à lancer de nouveaux missiles balistiques.
Ses derniers seraient, d’après les informations sud-coréennes, montés sur des aires de lancement mobiles, ce qui les rend parfaitement capables d’être envoyés depuis n’importe quel lieu et à n’importe quelle heure. Ces informations ont été confirmées par le leader du pays Kim Jong-un dans son discours du Jour de l’An.

Des journalistes coréens supposent également que la date des essais de ces missiles pourraient correspondre avec la date de la cérémonie d’investiture du nouveau président élu américain Donald Trump. Des sources militaires ont annoncé aux journalistes du Chosun Ilbo (l’un des trois principaux quotidiens sud-coréens, ndlr) qu’ils avaient pu constater des mouvements de pièces de batteries de missiles sur le territoire de la Corée du Nord. Ils prétendent notamment avoir observé par satellite le transfert d’une importante rampe de lancement de missiles.

D’après les mêmes sources, cette rampe n’a rien à voir avec celles qui avaient été testées jusqu’à présent, étant d’un gabarit bien plus important. Des médias ont supposé que cette rampe était transportée sur un des camions militaires en vue d’un prochain montage.

En mars 2016, sur ordre de Kim Jong-un, des spécialistes coréens ont effectué des essais d’un missile intercontinental afin d’évaluer sa resistance thermique. Plusieurs médias ont confirmé le succès de ces essais. Ainsi, le leader du pays a affirmé qu’ils avaient élaboré une technologie que seules quelques puissances militaires possédaient, ce qui constituait une étape importante dans la fabrication des missiles balistiques.

En avril dernier, M. Kim Jong-un a personnellement dirigé les essais du moteur d’un nouveau missile sur la base de lancement de Sohae.

Rappelons qu’une résolution de l’Onu interdit à la Corée du Nord de procéder à des essais de missiles balistiques. Cette résolution n’est pas reconnue par Pyongyang qui considère que tout pays a le droit de renforcer son potentiel de défense face à la politique hostile de Washington.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/202288


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire