LE CAUCHEMARD DE LA CRISE ECONOMIQUE FRAPPE AUX PORTES DES EMIRATS

Par Le 13/02/2017 0

Dans International

Le cauchemard de la crise économique frappe aux portes des Emirats

 Depuis 58 minutes  13 février 2017

dubai-taxi-service

 EAU - Monde arabe - Pays du Golfe - Spécial notre site

Rédaction du site

Non loin de la crise économique qui touche l’Arabie, l’économie des EAU a jouit depuis des décennies la réputation d’être le symbole de la richesse des pays arabes du Golfe Persique. Or, les premiers signes de la crise économique qui frappe les pays du Golfe sont aapparus aux Emirats Arabes Unis, a rapporté le quotidien The financial Times.

Selon des rapports économiques , le système des investissements d’Abu Dhabi n’est plus l’un des plus importants fonds d’investissement de l’émirat d’Abu Dhabi.

En effet, Abu Dhabi a lancé une série de mesures d’austérité pour réduire les dépenses au point que les fonctionnairs publis ont commencé à ressentir l’étau de cette nouvelle politique d’austerité se resserer autour d’ eux. Parmi ces mesures, une nouvelle hausse des impôts aux employés du secteur public.

The Financial Times a estimé que les mesures prises par Abu Dhabi qui gère des actifs de plus de 80 milliards de dollars, traduit l’obligation des dirigeants de prendre des mesures extrêmes en réponse à la chute chronique des prix du pétrole.

Le rapport du journal souligne que  » la réalité économique les Etats du Golfe les a forcé à mettre en œuvre des politiques sensibles autrefois considérés comme tabou dans des communautés habituées à dépenser sans calculer ».

Le document a évoqué la chèreté du coût de la vie dans les EAU et les pays du Golfe alors que la consommation a chuté et que les reports de l’exécution des projets à grande échelle se sont multipliés , des projets d’un budget de plusieurs milliards de dollars, ce qui a conduit à supprimer les services des employés.

Citant des experts en ressources humaines, le rapport a décrit l’année 2016 de cauchemar pour les EAU, la pire depuis trois décennies pour l’économie du pays et de ses expatriés . De même, ils ont évoqué le gel de projets valant des milliards de dollars.

Du coup, les entreprises dans les Émirats arabes unis ont commencé à renvoyer un certain nombre d’employés au revenu élevé. Elles ont augmenté tous les types de taxes sans compter que les fameuses et luxueuses tours résidentielles sont vides pour la première fois depuis des décennies.

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/249218


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire