YEMEN

YEMEN

LES COMBATTANTS YEMENITES D'ANSARALLAH DECAPITENT DAECH

 

Daech et al-Qaïda remplacent l'armée saoudienne

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Combattants yéménites. ©Getty Images

De vastes zones contrôlées par les terroristes de Daech et d’al-Qaïda ont été libérées par les combattants yéménites dans les localités de Qifa et de Yalka dans la province d’al-Bayda.

Une source sur le terrain a annoncé à Al-Alam que les forces yéménites ont libéré de vastes zones en prenant le contrôle des positions de Daech et d’al-Qaïda.

« Lors de ces opérations, des dizaines de terroristes dont des dirigeants étrangers de ces groupes ont été tués », a ajouté la source.

La Résistance yéménite renforce son action contre le Renseignement US/GB/Riyad

La Résistance yéménite renforce son action contre le Renseignement US/GB/Riyad

Les cellules de la guerre électronique d’Ansarallah s’activent.

« Les avions de combat de la coalition d’agression saoudienne appuyaient les terroristes, mais sans pouvoir empêcher l’avancée de l’armée et des combattants d’Ansarallah », selon cette source.

Des dizaines de terroristes se sont enfuis vers les zones contrôlées par les mercenaires à Maarib.

La crise de la formation d’un nouveau gouvernement et l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations entre le gouvernement démissionnaire yéménite et le Conseil de transition du Sud ont amené Abda Rabbo Mansour Hadi à s’évader aux États-Unis.  

« Abda Rabbo Mansour Hadi a quitté Riyad pour les États-Unis afin de subir des examens médicaux réguliers », a déclaré une source au sein du bureau de Hadi.

Yémen: gouvernement de Salut national formé

Yémen : gouvernement de Salut national formé

Le chef du comité suprême de la révolution du Yémen a appelé les Yéménites à poursuivre la résistance.

« Mansour Hadi est allé aux États-Unis pour subir des examens cardiaques. Il le fait chaque année et reviendra à Riyad peu de temps après avoir terminé ces examens », a écrit le quotidien Al-Quds Al-Arabi.

Le déplacement de Hadi aux États-Unis intervient alors que les négociations entre le gouvernement démissionnaire de Hadi et le Conseil de transition du sud concernant la formation d’un nouveau gouvernement avec à sa tête Moein Abdalmalek sont toujours dans l’impasse.

« Pour plusieurs observateurs au Yémen, le but de la visite soudaine de Hadi aux États-Unis est en fait de fuir la crise de la formation d’un nouveau gouvernement, due aux profondes divergences entre son gouvernement démissionnaire et le Conseil de transition du Sud », a ajouté Al-Quds Al-Arabi.

« La visite soudaine de Hadi avant la formation d’un nouveau gouvernement montre que cette crise devient chaque jour plus compliquée et qu’elle pourrait durer longtemps », a déclaré une source politique.

« Hadi semble croire que la formation de ce gouvernement avec la participation du Conseil de transition du Sud ne sera pas une tâche facile, c’est pourquoi il a chargé Moein Abdalmalek de former ce gouvernement », a ajouté cette source.

L’Arabie saoudite avait fait part la semaine dernière d’un nouveau mécanisme et d’un nouvel accord entre le gouvernement de Hadi et le Conseil de transition du Sud sur la mise en application de l’accord de Riyad.

Des milliers de pro-Hadi sacrifiés dans le cadre d'un deal

Des milliers de pro-Hadi sacrifiés dans le cadre d’un deal

L’Arabie saoudite fomente une nouvelle émeute dans le sud du Yémen.

Le mécanisme de Riyad propose que le Conseil de transition du Sud renonce à s’autoproclamer, la nomination d’un gouverneur et d’un directeur de la sécurité dans la province d’Aden, la formation d’un nouveau gouvernement par le Premier ministre yéménite dans les 30 jours, le retrait des troupes d’Aden hors de la province, la séparation des forces des deux parties à Abin et leur retour à leurs anciennes bases, un décret pour la formation d’un gouvernement avec une participation égale des membres du nord et du sud du Yémen, y compris les ministres proposés par le Conseil de transition du sud, qui commenceront leur mission à Aden pour achever l’accord de Riyad dès la formation du gouvernement.

Partager Cet Article

SOURCE: PRESS TV

https://french.presstv.com/Detail/2020/08/13/631714/Yemen-Al-Qaida-et-Daech-a-terre


 

LA RESISTANCE YEMENITE VISE LA CIA?

 

La Résistance yéménite renforce son action contre le Renseignement US/GB/Riyad

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Cette photo montre l'épave d'un drone Wing Loong appartenant à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite après avoir été abattu par les forces yéménites dans le district de Hayran, dans la province de Hajjah, le 1er décembre 2019. ©Harbi press

Lors d’une réunion en présence de hauts officiers de renseignement yéménites, le chef du service de renseignement et de reconnaissance d’Ansarallah, Abdallah Yahya al-Hakem, a fait le point sur les dernières évolutions dans les zones de conflit.

Selon le site web de la chaîne al-Masirah, les participants à cette réunion ont examiné les agissements en termes de renseignement et de guerre des nerfs menés par la coalition saoudienne contre l’armée et les Comités populaires (affiliés à Ansarallah) du Yémen, ainsi que les moyens d’y faire face.

Ansarallah abat un RQ-20 US!

Ansarallah abat un RQ-20 US!

Un avion d’espionnage américain a été abattu, non loin de la frontière de l’Arabie saoudite. (en image)

« Nos efforts doivent être focalisés à des niveaux élevés sur la lutte contre la guerre électronique et cybernétique de l’ennemi », a souligné Abdallah Yahya al-Hakem.

Il a tenu à remercier les éléments du service de renseignement et de reconnaissance d’Ansarallah pour leurs activités dans diverses régions. « Les missions de notre service de renseignement et de reconnaissance, à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur des territoires yéménites, ont mis la coalition saoudienne sous pression afin qu’elle réduise ses attaques contre le peuple yéménite », a-t-il précisé, faisant part, d’ailleurs, d’une « nouvelle phase de mesures stratégiques multidimensionnelles en termes de renseignement.

Lire aussi :

Prochaines cibles d'Ansarallah à Riyad? Palais royaux, QG de l'armée, bases US...

Le 12 juillet dernier, il a annoncé que les forces armées yéménites avaient établi une longue liste de cibles vitales et hyper-importantes se trouvant en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, mais aussi à Tel-Aviv et dans des régions plus lointaines.

Sur le terrain, les forces yéménites continuent une lutte acharnée contre des terroristes de Daech et d’al-Qaïda soutenues par la coalition de guerre.

Les forces de l’armée et du mouvement d’Ansarallah s’en sont prises ce lundi 10 août à une position de terroristes de Daech dans la province d’al-Bayda.

Au cours de cette opération menée dans la région de Qifa de la province d’al-Bayda, les forces yéménites ont repris le contrôle des hauteurs de Jabal Noufan et du district de Safwan, rapporte le site d’information al-khabar al-yemeni.

La région de Qifa restait, pendant des années, occupée par les terroristes de Daech soutenus par Riyad qui les a toujours utilisés dans la plupart des opérations contre les forces yéménites à Sanaa. Le 4 mai dernier, l’armée et les Comités populaires yéménites ont annoncé la mort de Choqi Rafaan, un chef daechiste, dans le district d’Utmah dans la province de Dhamar.

Outre les terroristes de Daech, ceux du réseau al-Qaïda combattent dans différentes régions yéménites surtout dans la province de Maarib, aux côtés des éléments du parti Islah (la plus importante force affiliée à la coalition saoudienne sur le terrain) contre l’armée et les Comités populaires.

Importance stratégique de la libération de Maarib

Importance stratégique de la libération de Maarib

L’heure H de la libération de Maarib s’approche ; Ansarallah réalise sa menace de riposter au moindre agissement de la coalition de guerre saoudienne.

 

Partager Cet Article

SOURCE: PRESS TV

https://french.presstv.com/Detail/2020/08/10/631475/Ansarallah-y%C3%A9men-guerre-%C3%A9lectronique-menace-arabie


 

YEMEN - RQ-20 : CYBER-SURPRISE D'ANSARALLAH ?

Pourquoi les forces spéciales US se cachent d'Ansarallah?!

Volume 0%

 

Le drone US RQ-20 Puma entre les mains des forces de la Résistance yéménite, le 2 août 2020. ©Mashregh News

Regardez et téléchargez cette vidéo sur Urmedium.com

D'Ansarallah, on connaissait des capacités bien avérées de DCA qui se sont illustrées à peine il y a quelques semaines par la destruction en plein ciel de Najran d'un super Tornado britannique. On sait aussi à quel point les combattants d'Ansarallah sont aptes à manier des drones de combat et à en faire des essaims propres à s'abattre sur les sites les plus sensibles de l'ennemi et le fait que cet ennemi n'est pas forcément saoudien. Il y a peu la Résistance yéménite a fait part de sa disponibilité à participer aux côtés de Gaza ou des Hachd al-Chaabi d'Irak à la lutte anti-occupation visant l'axe US/Israël. Il va sans dire que pour Ansarallah, le vrai ennemi est bien plus grand que Riyad.

Fin 2019, certaines informations relayées par les sources russes avaient fait état du minage du trajet emprunté par l'USS Harry Truman alors qu'il se dirigeait vers le golfe Perspire. Mais le clash n'a pas eu lieu. Or les forces US/britannique sont désormais présentes à Socotra, à Zuqar voire à Hadramout, et la confrontation USA/Ansarallah devient plus que probable.  

USS Harry Truman :

USS Harry Truman 

 L'interception dimanche 2 août d'un US a fait franchir une étape en ce sens. En effet, La Résistance yéménite dispose-t-elle de quoi lancer des brouillages électroniques propre à aveugler le système de commande des drones US?

Lundi 2 août, le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree a publié sur Twitter une vidéo du drone RQ-20 "capturé" dimanche à Hajjah, non loin de la province du sud saoudien, Najran. Il s'agit d'un RQ-20 Puma quasi intact et qui ne porte aucune trace de tir. Deux constat se posent : primo; ce type de drone ne se trouve pas dans l'arsenal saoudien.

A part les Américains, les pays utilisateurs en sont l'Égypte, la Belgique, l'Estonie, la Lituanie, l'Allemagne et l’Angleterre dont aucun ne dispose de présence militaire directe sur le sol yéménite. A vrai dire, RQ-20 PUMA appartiendrait aux unités spéciales de l'armée américaine, plus particulièrement aux United States Special Operations Command (USSOCOM), soit l’une des onze Unités spéciales dépendant du Pentagone.

Missiles d'Ansarallah: les Américains qui quittent Riyad sont tous des diplomates?

Missiles d'Ansarallah: les Américains qui quittent Riyad sont tous des diplomates?

Mais ce n'est pas tout : l'appareil porte des inscriptions maladroites en arabe comme la phrase « Que Dieu te protège » laquelle libelle souvent les aéronefs appartenant à l'Armée de l’air saoudienne mais qui dans le cas ci-présent est trop défiguré pour avoir été écrit par l'armée saoudienne. Idem pour l’emblème de la palme surveillée par les deux épées, lui aussi d'une maladresse trop criante. Que cache ce copiage? Les forces spéciales américaines tentent d'éviter que leur présence sur le sol yéménite soit connu d'Ansarallah; Crainte d'un face-à-face. 

Emblème maladroitement dessiné sur la queue du drone US RQ-20 Puma qui s'est écrasé à la frontière saoudo-yéménite, le 2 août 2020. ©Mashreq News 

Le logo saoudien/Mashreghnews

Mais ce face-à-face vient d'avoir lieu : l’armée régulière yéménite, rejointe par les combattants d'Ansarallah a fait des avancées spectaculaires dans le secteur de l’industrie militaire : elle jouit aujourd’hui de l’expérience requise pour faire usage de la meilleure des manières de l’arsenal d’armes datant de l'époque soviétique. A l’appui de tels potentiels, Ansarallah continue à rallonger sa liste de chasse : y figurent déjà  "F-15", "Tornado" et "Apache", "Predator" et "Reaper", sans oublier les drones chinois et turcs. Mais RQ-20 est une autre paire de manche. l'appareil est neuf et intacte et il a été intercepté soit par un dispositif de brouillage et donc de cyberattaque, soit pour cause d'un problème technique. Mais le résultat revient au même : Après avoir mis au pas les Patriot US lors de multiples attaques au missile et au drone en territoire saoudien, il est grand temps que la Résistance yéménite sort ses capacités de cyberguerre et mettent à l'épreuve des faits ses cybercombattants. 

La crainte d'avoir à subir des nuées de drones d'Ansarallah est quant à elle, bien présente sinon comment expliquer la ridicule démarche des forces spéciales US d'avoir singé le logo et l'écriture arabe et libelé leurs drones de tels emblèmes. Après tout, il est bien plus facile de frapper les bases de cantonnement US au sud yéménite ou encore de s'en prendre aux intérêts américains à Bab el-Manded, quand on a de quoi mettre au pas les Patriot ou les RQ... 

Ansarallah abat un RQ-20 US!

Ansarallah abat un RQ-20 US!

Un avion d’espionnage américain a été abattu, non loin de la frontière de l’Arabie saoudite. (en image)

http://french.presstv.com/Detail/2020/08/03/630977/Un-m%C3%A9ga-chasse-d%C3%A9shonore-l'arm%C3%A9e-US


 

YEMEN : ANSARALLAH ABAT UN RQ-20 US!

Ansarallah abat un RQ-20 US!

Volume 0%

 

Un drone d'espionnage américain a été abattu par Ansarallah yéménite, au-dessus de Harad, le 2 août 2020. ©Harbi Press

Regardez et téléchargez cette vidéo sur Urmedium.com

Un avion d’espionnage américain a été abattu, non loin de la frontière de l’Arabie saoudite.

Le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a déclaré, dimanche 2 août, que la DCA du Yémen avait abattu un drone d’espionnage américain de type RQ-20 en plein vol au-dessus de Harad, près de la frontière saoudienne.

Yahya Saree a ajouté que l’opération de la destruction du drone américain avait été enregistrée par des caméras. Sans évoquer le nom de l’arme ayant détruit ce drone, Yahya Saree s’est contenté de dire que l’opération avait été menée par une « arme appropriée ».

Lire aussi: Quatre villes saoudiennes ciblées par des nuées de missiles et de drones d’Ansarallah

Le drone RQ-20 est un petit avion américain sans pilote, alimenté par batterie et lancé à la main, produit par AeroVironment. La mission principale de ce drone est la surveillance et la collecte de renseignements à l’aide d’une caméra électro-optique et infrarouge.

Sur le terrain, des affrontements ont éclaté entre les miliciens pro-saoudiens qui tentaient de s’infiltrer au Yémen, depuis l’Arabie saoudite, et les forces yéménites. Lors de ces affrontements, qui ont duré quatre heures, nombre d’assaillants ont été tués et blessés. Les miliciens pro-saoudiens ont été finalement obligés de prendre la fuite.

Avis de tempête sur Riyad... Abou Dhabi ... et Tel-Aviv

Avis de tempête sur Riyad... Abou Dhabi... et Tel-Aviv

Par ailleurs, le président du Conseil politique suprême du Yémen, lié à Ansarallah, Mehdi Hussein al-Machat, a dévoilé quatre nouveaux systèmes de défense antiaérienne, Saqeb-1, Saqeb-2, Saqeb-3 et Fater-1, qui avaient été optimisés par les Yéménites.

Selon Machat, « ces systèmes de défense antiaérienne sont dotés d’une technologie de pointe ». « Ces systèmes ont passé tous les tests avec succès quand ils ont abattu un grand nombre d’avion ou de drone de reconnaissance », a-t-il précisé.

Reste à savoir si Ansarallah a utilisé l’un de ces nouveaux systèmes pour détruire le drone d’espionnage américain. À noter que le drone RQ-20 n’a pas encore été remis à l’Arabie saoudite, selon certaines sources, et que le drone abattu par Ansarallah aurait pu être envoyé directement par les Américains.  

Vu que l’armée saoudienne est équipée de différents types de systèmes de reconnaissance et d’antiradar qui empêchent la DCA yéménite de recourir à un guidage radar, il se peut qu’Ansarallah utilise des missiles au système de guidage optique-thermique pour attaquer les drones ennemis.

Grâce à ce système de guidage, les cibles sont détectées par un radar et la mission de l’interception n’est pas reconnue par les systèmes de l’ennemi avant la destruction de la cible par les missiles.

http://french.presstv.com/Detail/2020/08/02/630928/Ansarallah-Yemen-Arabie-saoudite-drone-americain-attaque



 

YEMEN : APPEL URGENT A BRISER LE BLOCUS SAOUDIEN. DES CENTAINES DE MILLIERS DE PATIENTS MENACES DE MORT

Yémen: appel urgent à briser le blocus. Des centaines de milliers de patients menacés de mort

 Depuis 4 heures  31 juillet 2020

Le ministre yéménite de la Santé, Taha Motawakel

Le ministre yéménite de la Santé, Taha Motawakel
Le ministre yéménite de la Santé, Taha Motawakel

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

Rédaction du site

Le ministre yéménite de la Santé, dans le gouvernement de Sanaa, a lancé un appel urgent « pour briser le blocus saoudien imposé contre le Yémen, afin de secourir les centaines de milliers de patients menacés de morts ».

« La situation sanitaire s’est empirée après l’arrêt de la fourniture d’aide médicale par les organisations internationales, la poursuite du blocus et l’interdiction par la coalition saoudienne de l’accès des navires des carburants au port de Hodeïda (ouest) », a indiqué Taha al-Motawakel.

« Le retrait des organisations d’aide internationales fait partie du renforcement du blocus contre les Yéménites », a-t-il noté.

Et d’ajouter: « Les soins intensifs dans les hôpitaux publics et privés sont menacés d’interruption en raison du manque des produits pétroliers ».

« Les ambulances travaillent actuellement dans les villes et ne se déplacent plus entre les gouvernorats. Les patients ne sont plus transportés vers les centres des gouvernorats. La communauté internationale est appelé à intervenir pour libérer les navires de carburant (saisis par la coalition) », a également expliqué M.Motawakel.

Et de poursuivre : « le siège imposé par la coalition empêche la réparation des dispositifs médicaux. Après six ans de guerre et de blocus, 93% des dispositifs médicaux sont devenus obsolètes et tous les dispositifs à résonance magnétique sont tombés en panne. De plus, le blocus a provoqué l’arrêt des salaires du personnel médical ».

Il a souligné que « la coalition dirigée par l’Arabie interdit aussi l’entrée de médicaments, en particulier ceux qui ont besoin d’être refroidis, aggravant ainsi la souffrance des patients, surtout ceux qui souffrent des tumeurs ou des maladies cancérigènes ».

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1829841


 

LE MOUVEMENT DE RESISTANCE YEMENITE ANSARALLAH SE DIT PRÊT A RIPOSTER

A-130 agressé: Ansarallah s’est dit prêt à rejoindre l’Iran pour une mesure de représailles

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des combattants d'Ansarallah. (Photo d'archives)

Ansarallah yéménite s’est dit prêt à participer à une mesure de représailles de l’Iran, suite au harcèlement d’un avion de ligne iranien par deux F-15 américains.

Le mouvement yéménite d’Ansarallah a publié, dimanche 26 juillet, un communiqué pour exprimer sa volonté de participer à toute réponse de l’Iran à l’agression par les États-Unis d’un avion de ligne iranien au-dessus de la Syrie, ayant fait des blessés parmi les passagers du vol Téhéran-Beyrouth.

Dans ce communiqué, le bureau politique d’Ansarallah a dénoncé le fait que deux avions de chasse de l’armée américaine ont entravé le vol d’un avion de ligne de la compagnie aérienne Mahan.

Pétroliers yéménites pris en otage : la riposte d'Ansarallah à Bab el-Mandeb?

Pétroliers yéménites pris en otage : la riposte d’Ansarallah à Bab el-Mandeb ?

Le texte indique : « Les États-Unis continuent de violer la souveraineté syrienne. C’est une approche agressive et un comportement barbare, commis par un régime criminel qui fait fi de toutes les normes et lois internationales. »

Ansarallah ajoute : « L’interception par les États-Unis d’un avion de ligne civil iranien dans l’espace aérien syrien est une violation flagrante des accords internationaux sur la navigation aérienne civile et une pratique terroriste de l’Amérique et de son allié israélien. »

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/26/630471/Ansarallah-Yemen-Iran-Mahan-avion-Syrie-Etats-Unis

 

YEMEN : VERS LA CHUTE DE MAARIB OU LE PÉTROLE COULE A FLOTS. AVEC SON FER DE LANCE ANSARALLAH, LA RESISTANCE PROGRESSE A GRANDS PAS

Chute de Maarib : "le pacte Iran-Chine s'étendra à Ansarallah" (site américain)

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les combattants d'Ansarallah aux côtés des missiles russes.(Archives)

Au Yémen, les affrontements font rage dans la province de Maarib où Ansarallah avance à grand pas. C'est le dernier bastion de Riyad au nord du Yémen où le pétrole coule à flot et où l'axe US/GB/Riyad a un intérêt stratégique à défendre car si Ansarallah possède le pétrole, plus de cinq de blocus économique imposé aux yéménites partiraient en fumée. Un site Web américain prédit le pire : "et si la Chine se mêle au jeu et appuie Ansarallah qui va reprendre dans un proche avenir le contrôle de la ville de Maarib?".

Ansarallah a repoussé en effet ce mercredi une offensive des forces de Hadi à Mahliya et ils ont fait une progression à Abdiya. Les deux districts que les combattants de la Résistance yéménite ont pu libérer lors de leur récente bataille dans la zone adjacente d'al-Bayda, sont maintenant considérés comme l'une des zones de départ les plus importantes pour libérer la ville de Maarib.

Avis de tempête sur Riyad... Abou Dhabi ... et Tel-Aviv

Avis de tempête sur Riyad... Abou Dhabi ... et Tel-Aviv

Les appareils de la "coalition" n'ont cessé de bombarder  Sirwah et Majzar pour tenter d’arrêter le nouveau progrès des combattants de la Résistance sans succès. Les combattants d’Ansarallah  ont fait des progrès significatifs et contrôlent désormais la plupart des axes clés du gouvernorat : Le site web américain, Inside Arabia, y revient et y voit le début de la fin : "Depuis le début de l'année, les « Houthis » ont gagné du terrain dans le district de Nehm à Sanaa et dans la province d'al-Jawf qui jouxtent Maarib.

« L'effondrement des éléments pro-Hadi en avril avait encouragé les « Houthis » à envisager une victoire militaire à Maarib. Ils veulent placer la province sous leur autorité, car c’est la plus riche du nord du Yémen avec d’importantes ressources en carburant, à savoir le gaz et le pétrole. De plus, la province a un emplacement stratégique. C'est un carrefour entre al-Bayda, al-Jawf, Sanaa, Shabwa et l'Arabie saoudite. La chute de Maarib sonnera la fin du gouvernement de Mansour Hadi au Yémen et le début d'un nouveau chapitre de l'histoire du pays, étant donné l'importance stratégique et économique de Maarib dans la guerre au Yémen menée par l'Arabie saoudite il y a 6 ans".

Comment les artères de la coalition saoudienne seront coupées au centre du Yémen?

Comment les artères de la coalition saoudienne seront coupées au centre du Yémen?

La libération des bases militaires, artères de la coalition saoudienne, est l’une des principales stratégies des forces yéménites pour le nettoyage complet des provinces d’al-Jawf et de Marib, qui est à l’ordre du jour.

Et le site ajoute : "Maarib est le dernier bastion des membres du Parti al-Islah, affilié aux Frères musulmans dans le sud de la péninsule arabique et du Yémen. S'il revenait aux combattants d'Ansarallah, cela signifierait que la présence des éléments de Hadi serait éliminée du nord du Yémen, à l'exception de certains districts de Taëz. Riyad et ses alliés y perdront l'un des bastions les plus stratégiques du Yémen aux dimensions économiques, politiques et énergétiques. Un Ansarallah pro Iran placé à Maarib cela veut dire aussi une présence chinoise et peut-être russe en perspective. Tout ceci n'augure rien de bon ni pour l'Arabie désormais totalement exposé aux missiles houthis ni ne promet une belle perspective pour les alliés de Riyad surtout que cette prise risque de rendre nul et non avenu le régime des sanctions anti Ansarallah".

Base de Mas : Ansarallah à trois kilomètres du QG CentCom/Riyad à Maarib...

Base de Mas : Ansarallah à trois kilomètres du QG CentCom/Riyad à Maarib...

Le commandant adjoint de l’opération saoudienne à Maarib a été abattu par les combattants d’Ansarallah.

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/23/630252/Arabie-saoudite-Marib-Yemen-mercenaires-Hadi


 

YEMEN : L'ONU AVERTIT CONTRE UNE AGGRAVATION AIGUË DE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Yémen: l’ONU avertit contre une aggravation de l’insécurité alimentaire

Yémen: l’ONU avertit contre une aggravation de l’insécurité alimentaire

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

L'insécurité alimentaire aiguë devrait fortement augmenter dans le sud du Yémen, pays ravagé par la guerre, en raison d'une combinaison de facteurs qui ont été exacerbés par la maladie de Covid-19, selon un rapport de plusieurs agences de l'ONU publié mercredi.

Selon ce document, qui ne couvre que les régions du sud du Yémen, le nombre de personnes «confrontées à des niveaux élevés d'insécurité alimentaire aiguë» devrait passer de 2 millions en février-avril à 3,2 millions en juillet-décembre, soit une augmentation de 60%.

Le rapport portant sur 133 districts du sud du Yémen a été conjointement élaboré par trois agences de l'ONU, dont le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le PAM avait déclaré en juin que malgré l'aide humanitaire, plus de 20 millions de Yéménites dans tout le pays étaient en situation d'insécurité alimentaire, dont près de 10 millions en situation d'insécurité alimentaire aiguë.

Avec une population d'environ 27 millions d'habitants, le Yémen, est le théâtre de ce que l'ONU considère comme la pire crise humanitaire au monde.

Signaux d'alarme

La guerre, déclenchée en 2014 et qui s’est intensifié en mars 2015 avec l’offensive lancée par l’Arabie saoudite à la tête d’une coalition militaire contre le pays, a fait des dizaines de milliers de morts et déplacé des millions de personnes.

Le rapport indique que la crise économique née du conflit, les inondations, les criquets pèlerins et maintenant le coronavirus ont créé un environnement parfait pour une forte augmentation des cas d'insécurité alimentaire.

Outre le PAM, l'Organisation de l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds pour l'enfance (Unicef) et d'autres partenaires ont participé au rapport.

La sécurité alimentaire au Yémen s'est améliorée l'année dernière grâce à une augmentation massive de l'aide internationale avant de se détériorer cette année, selon le rapport.

Ce document «nous dit que le Yémen est à nouveau au bord d'une crise alimentaire majeure», a mis en garde Lise Grande, coordinatrice humanitaire pour le Yémen.

«Si nous ne recevons pas le financement dont nous avons besoin, nous ne pourrons pas faire la même chose» que l'année dernière, a ajouté Mme Grande, citée par le rapport.

«Le Yémen fait face à des crises sur de multiples fronts», a déclaré de son côté Laurent Bukera, directeur du PAM au Yémen.

«Nous devons agir maintenant (...) Les signaux d'alarme sont de nouveau là et avec la pandémie de coronavirus en plus, la situation pourrait s'aggraver si l'action humanitaire est retardée», a-t-il averti.

https://www.french.alahednews.com.lb/36023/304


 

YEMEN : LA RESISTANCE VA ACCUEILLIR A SA FAÇON LA PREMIERE BASE NAVALE D' "ISRAËL" AU SUD

Yémen: Ansarallah s’apprête à accueillir à sa façon la 1ère base navale d’Israël au sud

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La carte du Yémen. (Archives)

 

Au Yémen, Ben Zayed a suivi un seul objectif : s'emparer pour le compte d’Israël des îles du sud yéménite dans l'espoir de donner a l'entité sioniste une profondeur maritime qui remplacerait la totale absence d'une profondeur terrestre que les missiles de la Résistance ont brisée. Mais le projet israélo-émirati n'est-il-pas déjà tombé à l'eau? Vendredi Ansarallah promettait des surprises à Israël, résultats de ses coopérations assidues avec Gaza. Les sous-marins israéliens seront-ils pulvérisés en mer Rouge comme en son temps "Saer" en Méditerranée? 

Des sources d'information israéliennes ont récemment qualifié le Conseil de transition du sud du Yémen (affilié aux EAU) de « nouvel ami secret d'Israël au Yémen » et ont souligné que des contacts secrets étaient en cours entre les deux parties.

Cela intervient alors que Hani ben Brik, vice-président du soi-disant Conseil de transition, s’est intéressé aux liens avec le régime d’occupation d’Israël.

Lire aussi: Qui est l’ami secret d’Israël dans le Sud yéménite?

Le média The New Arab rapporte que les autorités des Émirats arabes unis ont à plusieurs reprises  organisé des rencontres entre les responsables du Conseil de transition et des fonctionnaires israéliens. Abou Dhabi a depuis le tout début de la guerre contre le peuple yéménite demandé de l'aide au régime israélien, a-t-il ajouté.

Selon les sources citées par le site web arabe, les réunions entre le Conseil de transition et les responsables israéliens se sont multipliées et étendues à la Corne de l'Afrique. Dans le cadre des coopérations, les entreprises israéliennes ont fourni une assistance aux éléments du Conseil de transition dans la construction des camps d’entraînement et des bases militaires. L’entité sioniste leur a également fourni des armes et des équipements militaires.

Israël est un partenaire non officiel de la coalition pro-Riyad au Yémen

Israël est un partenaire non officiel de la coalition pro-Riyad au Yémen

Les médias israéliens reconnaissent, pour la première fois, l’implication d’Israël dans la guerre yéménite.

« Les réunions des responsables israéliens avec des éléments affiliés aux Émirats arabes unis se tenaient d’abord de manière secrète à Abou Dhabi et en Afrique, mais après un certain temps, les Israéliens, sous couvert de touristes et d'experts du projet, voyageaient à Aden, à Hadramaout, à Balhaf et à Socotra. D’autant plus que la formation des forces du Conseil de transition par les Israéliens a eu lieu principalement dans des bases militaires émiraties dans la Corne de l'Afrique », ont-elles souligné.

Une source politique proche du Conseil de transition qui s'est rendue aux EAU à plusieurs reprises, a déclaré au New Arab qu' « Abou Dhabi préparait le terrain sur son propre sol pour que les responsables [du Conseil de transition] rencontrent les parties internationales, y compris les Israéliens... Ces réunions se tenaient secrètement en présence de commandants et d'officiers émiratis ».

D'autres sources militaires ont également souligné que les préparatifs de la présence israélienne au Yémen avaient été effectuées par les EAU en 2017 ajoutant qu’elle a fortement augmenté ces deux dernières années. Cette présence comprend l'espionnage et le soutien logistique aux éléments affiliés aux Émirats arabes unis.

Les nouveaux missiles d'Ansarallah ne rateront pas Israël

Les nouveaux missiles d'Ansarallah ne rateront pas Israël

« Le mouvement yéménite Ansarallah pourrait mettre à exécution ses récentes menaces d’attaquer des cibles à Tel-Aviv avec des missiles balistiques. »

Le rapprochement des pays agresseurs au Yémen avec le régime d’occupation israélienne justifie la nouvelle stratégie de l’armée yéménite et d’Ansarallah qui ont dit qu’ils pourraient mettre à exécution leur menace d’attaque balistique contre Tel-Aviv. 

Le général Abdullah Yahya al-Hakim, chef du renseignement d’Ansarallah, a déclaré que les forces armées yéménites avaient un large éventail de cibles vitales en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, à Tel-Aviv et même au-delà.

Une source officielle du gouvernement démissionnaire yéménite (affilié à l'Arabie saoudite) a également souligné qu'il n'est pas improbable que les sbires du régime israélien soient à l'origine des assassinats au Yémen. Parce que les Émirats arabes unis n'ont pas la capacité de mener à bien toutes ces opérations, et pour cette raison, ils ont recours à des parties étrangères, en particulier aux Israéliens, a-t-elle ajouté.

Qui est l’ami secret d’Israël dans le Sud yéménite?

Qui est l’ami secret d’Israël dans le Sud yéménite?

Ansarallah exagérait lorsqu’il qualifiait de "coalition américano-israélienne", la coalition de guerre saoudo-émiratie contre le Yémen.

Elle a noté que les Émirats arabes unis, avec la coopération des Israéliens, ont intensifié leurs agissements dans la région de la mer Rouge, le golfe d'Aden et l’océan Pacifique et tentent de s’installer dans l'île de Socotra en y construisant une base pour sécuriser les entrées du détroit de Bab el-Mandeb.

Dans la foulée, Nabil al-Sharjabi, analyste des questions politiques yéménites, cité par The New Arabi, a déclaré les EAU étaient à l’origine de l'influence du régime israélien dans le monde arabe à travers diverses alliances; le dernier exemple de cette coopération étant la coalition Érythrée-EAU-Israël pour prendre le contrôle de la voie maritime stratégique de la mer Rouge

Les Émirats offrent l'île occupée de Socorta à Israël

Les Émirats offrent l'île occupée de Socorta à Israël

ِDes informations ont fait état de la présence d’Israël au Yémen et de son influence dans le pays par le biais des Émirats arabes unis.

Al-Sharjabi a ajouté que l'occupation de Socotra par le Conseil de transition faisait partie du plan des Émirats arabes unis pour faire de l'île une zone réservée à l'inspection, la protection et les secours en mer Rouge et dans l'océan Indien. Le régime israélien a promis de son côté de faire tout son possible pour ce qu’il a appelé « l'indépendance du sud du Yémen ».

Il a conclu en notant que les EAU et le Conseil de transition estiment que le régime israélien est assez fort pour faire avancer ses objectifs et satisfaire les grandes puissances du monde pour séparer le sud du Yémen.

Partager Cet Article

SOURCE: PRESS TV

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/18/629884/Yemen-Israel-pousse-les-agresseurs-a-demembrer-le-pays


 

YEMEN : LORS D'UNE FETE DE MARIAGE, UN RAID AÉRIEN SAOUDIEN MASSACRE 25 CIVILS DONT 7 ENFANTS ET 2 FEMMES

Yémen: massacre saoudien contre une fête de mariage, 25 civils tués

 Depuis 5 heures  16 juillet 2020

Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020

Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020
Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

Rédaction du site

Les avions de chasse de la coalition saoudo-US ont commis, le mercredi 15 juillet, un massacre à l’encontre des civils rassemblés dans un domicile pour assister à une fête de mariage, dans le district de Hazm, à Jawf au nord du Yémen.

L’hôpital de Ma’reb a affirmé avoir reçu 16 cadavres déchiquetés de femmes et d’enfants, alors que l’hôpital de Hazm a accueilli 8 cadavres et plusieurs blessés.

Dimanche 12 juillet, 9 femmes et enfants ont également trouvé la mort suite à un bombardement de la coalition saoudienne contre un domicile à Hajjah (nord).

Ces crimes interviennent quelques semaines après le retrait par le chef de l’Onu, Antonio Guterres, du nom de l’Arabie saoudite de la liste des pays impliqués dans la mort et la torture d’enfants au Yémen.

Les dirigeants yéménites à Sanaa ne cessent d’accuser l’ONU de complicité dans les crimes de la coalition qui se poursuivent contre les civils yéménites, depuis mars 2015.

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1815838

Yémen: Sept enfants et deux femmes tombés en martyre dans un raid aérien saoudien

Yémen: Sept enfants et deux femmes tombés en martyre dans un raid aérien saoudien

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 jours

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Sept enfants et deux femmes sont tombés en martyre dans un raid aérien saoudien qui a également blessé quatre civils à Hajjah, dans le nord du Yémen, a annoncé lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha).

«Les premiers rapports de terrain indiquent que le 12 juillet, une frappe aérienne a tué sept enfants et deux femmes», a déclaré l'Ocha dans un communiqué. «Deux autres enfants et deux femmes ont été blessés», a ajouté le bureau, précisant qu'ils avaient été hospitalisés.

«Il est incompréhensible qu'au milieu de la pandémie de Covid-19, au moment où les options pour un cessez-le-feu sont sur le point de se concrétiser, les civils continuent d'être tués au Yémen», a regretté Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen.

«Le Yémen ne peut pas en prendre beaucoup plus», a déclaré Grande, chaque mois apportant une nouvelle mesure de misère civile. «Les programmes de santé et d’approvisionnement en eau sont fermés, la famine menace à nouveau le pays et les habitants de tout le pays sont durement touchés par le COVID.»

«Il est vraiment épouvantable d’entendre des témoignages d’enfants traînés hors des décombres», a déclaré Xavier Joubert, directeur de pays pour Save the Children au Yémen.

Près de 1.000 victimes civiles liées au conflit ont été signalées au cours des six premiers mois de 2020, a précisé l'Ocha. L’agression dirigée par l’Arabie Saoudite contre le Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, dont une majorité de civils, selon les organisations humanitaires.

L'ONU qualifie la situation au Yémen de pire crise humanitaire au monde, avec près de 80% de la population, soit plus de 24 millions d'habitants, ayant besoin d'une forme d'aide et de protection.

https://www.french.alahednews.com.lb/35886/304