YEMEN

YEMEN

LA RESISTANCE YEMENITE CARTONNE. QUATRE VILLES SAOUDIENNES CIBLÉES PAR DES NUÉES DE MISSILES ET DE DRONES D’ANSARALLAH

Quatre villes saoudiennes ciblées par des nuées de missiles et de drones d'Ansarallah

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les forces d'Ansarallah tirent plusieurs missiles en direction de l'Arabie saoudite. (Photo d'illustration)

Chose promise, chose due : Alors que des sources yéménites faisaient état il y a quelques heures de l'évacuation des bases militaires de la coalition à Maarib, tant est désormais proche la perspective d'une chute du bastion stratégique qu'est cette ville et sa reprise par Ansarallah, le site web Al-Khabar Al-Yemeni, rapporte une nouvelle au drone et au missile de croisière simultanée signée Résistance. Les sources saoudiennes ont fait état, elles, de puissantes explosions qui se sont produites dans la nuit de dimanche à samedi dans la ville de Khamis Mushait, mais aussi à Abha deux villes appartenant à la province du sud saoudien d'Assir.

Sans le savoir, le peuple de France est en guerre!

Sans le savoir, le peuple de France est en guerre!

La France a mis en place un système radar en Arabie saoudite.

Il est vrai que les deux villes se distancent de plus de trente kilomètres mais que cette frappe prouve encore une fois à quel point les capacités yéménites de commande et de contrôle des opérations aussi complexe que les frappes en essaim se sont élargies. Khamis Mushait abrite une très importante base aérienne avec une flotte aérienne bien large. Quant à Abha, elle est le chef lieu de la province. « Les forces yéménites ont piloté des drones et tiré des missiles balistiques le dimanche 12 juillet, au soir, en direction des villes saoudiennes de Khamis Mushait et Abha », ont rapporté des militants saoudiens sur Twitter.

Des internautes ont qualifié les explosions de puissantes alors que les médias ont prétendu que la DCA saoudienne avait intercepté trois drones dans le ciel de Khamis Mushait, ce qui reste évidemment à prouver, vu que les Patriot qui constituent l'épine dorsale de la DCA saoudienne n'ont cessé d'aller d'échec en échec depuis cette spectaculaire frappe au drone de septembre 2019 à Aramco.  Dans la foulée, le porte-parole des forces armées yéménite, le général Yahya Saree vient de confirmer la frappe soulignant que "les positions saoudiennes, les hangars d'avions de combat ainsi que les sites pétroliers avaient été visés". Le général évoque aussi un "lourd bilan de dizaines de morts et de blessés". L'étendue des frappes semble aussi avoir touché Jizan, Najran soit deux autres provinces saoudiennes du sud connues pour leurs sites portuaires et pétroliers. 

Khamis Mushait frappée, Najran en feu...Riyad exposé...

Khamis Mushait frappée, Najran en feu...Riyad exposé...

« La base aérienne de King Khalid, qui se situe à Khamis Mushait, la flotte d'avion de combat saoudienne ainsi que les batteries de missiles Patriot ont été pris pour cible rien qu'à Assir. Quant à Jizan et à Najran, et à Abha, ce sont les aéroports qui y ont passé, souligne de son côté Al Alam. La Résistance yéménite avait mis en garde samedi le régime saoudien et émirati qui ne cesse de mener des raids sauvages contre les civils yéménites de violentes représailles.

La base de l'armée de l'air saoudienne King Khalid, qui fait partie de l'une des plus grandes bases militaires saoudiennes, a déjà été attaquée à plusieurs reprises par les combattants d’Ansarallah. La dernière attaque faisait partie d'une vaste opération baptisée la quatrième opération d'équilibrage de dissuasion laquelle remonte à moins d'un mois. Sur le terrain, les combattants d’Ansarallah ont été déployés à la périphérie de la province de Maarib, qui se situe à 120 km à l'est de la capitale yéménite Sanaa.

Missiles d'Ansarallah: les Américains qui quittent Riyad sont tous des diplomates?

Missiles d'Ansarallah: les Américains qui quittent Riyad sont tous des diplomates?

Dimanche, le général Abdullah Yahya al-Hakim, chef du renseignement du ministère de la Défense du gouvernement de salut national yéménite, avait déclaré que les forces armées ainsi que toutes les tribus du Yémen, allaient bientôt reconquérir Maarib.

Il a annoncé que les forces armées yéménites se sont déployées aux alentours de Maarib et a mis en garde la coalition saoudienne contre toute offensive contre les installations économiques et pétrolières de la ville, politique de la terre brûlée à laquelle se livre souvent la "coalition".  « Nous sommes en mesure de prendre pour cible toutes les installations pétrolières et économiques des pays agresseurs et de les détruire à un tas de ruines. Les forces yéménites disposent d'une liste des cibles importantes et vitales en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis mais également à Tel-Aviv.

Lire plus: Quelles bases saoudiennes sont à portée de tir des missiles yéménites ?

Et le général a dévoilé une autre capacité jusqu'ici méconnues d'Ansarallah, la capacité de guerre électronique : « les forces yéménites se sont infiltrées dans la salle des opérations des pays agresseurs et leurs centres de guerre électronique ». La révélation explique en partie l'ampleur de la frappe de ce samedi laquelle a visé à la fois quatre villes saoudiennes du sud. La libération de la province de Maarib, riche en ressources pétrolières et gazières, revêt une importance toute particulière pour les forces yéménites.

Prochaines cibles d'Ansarallah à Riyad? Palais royaux, QG de l'armée, bases US...

Prochaines cibles d'Ansarallah à Riyad? Palais royaux, QG de l'armée, bases US...

Au Yémen, le mouvement Ansarallah a menacé de frapper les palais royaux en Arabie saoudite.

Selon des observateurs politiques, si la province de Maarib tombe, plus aucune zone dans la partie nord du Yémen ne sera occupée par l'Arabie saoudite, ni ses mercenaires affiliés au gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi. Ansarallah sera une force incontestée dans la partie nord du Yémen qui affectera progressivement les équations politiques, sécuritaires et militaires de la péninsule arabique. La guerre au Yémen entre visiblement dans son sprint final. 

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/13/629489/Attaques-balistiques-d'Ansaralah-contre-l%E2%80%99Arabie

 

 

Yémen: Attaques aux missiles et drones kamikazes contre des bases militaires et installations saoudiennes

 Depuis 5 heures  13 juillet 2020

Le général Yehya Sarii

Le général Yehya Sarii
Le général Yehya Sarii

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

Rédaction du site

Les forces yéménites ont mené, dans la nuit de dimanche à lundi 13 juillet, une opération militaire d’envergure contre plusieurs bases et installations saoudiennes à Jizane, Najrane et Asir, dans le sud de l’Arabie.

Le porte-parole des forces yéménites qui comptent dans leurs rangs des unités de l’armée au côté des forces populaires d’Ansarullah a affirmé que « cette offensive, menée à l’aide des missiles balistiques de haute précision et des drones kamikazes, est une riposte aux massacres et au blocus saoudiens ».

Le général Yehya Sarii a précisé que « les missiles yéménites ont visé l’aérodrome des avions de chasse et le système de défense anti-missile Patriot dans la base militaire de Khamis Mcheit à Asir, ainsi que d’autres cibles militaires dans les aéroports d’Abha, de Jizane et de Najrane ».

« La grande installation pétrolière dans la zone industrielle à Jizane a été atteint avec précision », a également indiqué M.Sarii.

« Des dizaines de militaires ont en outre été tués et blessés lors d’une frappe visant une réunion entre des hauts officiers saoudiens et des mercenaires de la coalition dans la base tadawin à Ma’reb au centre du Yémen », a-t-il expliqué.

Et de conclure : « les forces yéménites n’hésiteront pas à mener d’autres opérations douloureuses pour défendre le Yémen et son peuple jusqu’à l’obtention de la liberté, la fin de l’agression militaire saoudienne et la levée du blocus ».

Rappelons que ces opérations interviennent quelques heures après un massacre saoudien contre des civils dans la province de Hajjah, au nord du Yémen. Six enfants et deux femmes ont été tués et trois autres (2 enfants et une femme) blessés, dimanche 12 juillet, suite à un raid de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite contre des domiciles dans le gouvernorat de Wachha, à Hajjah.

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1811856


 

YEMEN : "LES RATS QUITTENT LE NAVIRE!"

L'armée saoudienne vide ses bases militaires à Maarib à l'approche des combattants d'Ansarallah

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Un combattant d'Ansarallah à bord d'un char saoudien saisi à Maarib/Al-Masirah

Les USA avaient usé de tout moyen possible et imaginaire pour retarder cette fin prévisible, rien n'y a est fait : le dernier bastion US/OTAN/Riyad dans le nord du Yémen, lequel contient des réserves non estimées de pétrole voire de gaz et que pillent depuis des années Aramco, Chevron, est sur le point de tomber. La semaine dernière, l'envoyé onusien Griffits avait menacé Ansarallah, au nom des USA en affirmant que les avions US iraient raser Hudaydah si l'avancée des troupes de la Résistance vers le centre de Maarib se poursuivait. Et bien ces menaces n'ont rien donné, la Résistance avance tandis que les "rats quittent le navire".  Selon du site web yéménite, Alkhabar al-Yemeni la coalition saoudienne a retiré une importante quantité d’équipements militaires de la ville de Marib, la base la plus importante du gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi dans le centre du pays.

Des sources proches du gouvernement démissionnaire yéménite affirment que la coalition saoudienne est arrivée à cette conclusion que la ville de Maarib est perdue et que malgré cette vaste et sauvage campagne de bombardement contre Sanaa, Sadaa, al Bayda, elle sera bientôt contrôlée par l'armée et Ansarallah, tout comme Nehhm et al-Jawf et que la ceinture énergétique composée de ces trois régions sera perdue

Prochaines cibles d'Ansarallah à Riyad? Palais royaux, QG de l'armée, bases US...

Prochaines cibles d'Ansarallah à Riyad? Palais royaux, QG de l'armée, bases US...

Au Yémen, le mouvement Ansarallah a menacé de frapper les palais royaux en Arabie saoudite.

Les effectifs de l’armée et les combattants d’Ansarallah encerclent désormais Maarib de trois directions. Dans le même temps, les tribus de la province de Maarib se sont indignées du crime des éléments affiliés au parti al-Islah (alliés de Riyad) ayant assassiné le cheikh Mohsen al-Suba'yan et sa famille. Les mercenaires à la solde du parti al-Islah ont massacré le lundi 29 juin la famille al-Suba'yan à Maarib avant de piller leurs biens et d’incendier leurs maisons.

Maarib est le dernier bastion des membres du Parti al-Islah, affilié aux Frères musulmans dans le sud de la péninsule arabique et du Yémen. Par conséquent, la libération de cette ville, portera un coup dur à la coalition saoudienne. Selon deux sources militaires, la coalition a retiré des armes lourdes du camp de Tadawin ainsi que la plupart de ses forces de la ville de Maarib, et elle n'a maintenu qu'une formation symbolique, ce qui indique que la ville n'est plus sûre pour la survie de ces forces.

La coalition saoudienne a également limogé Abdul Hamid (Abu Sultan) Al-Muzaini, le commandant en chef de ses forces dans la ville de Maarib.

BP/Chevron tremblotent à Maarib, les puits de pétrole risquent d'aller à Ansarallah

BP/Chevron tremblotent à Maarib, les puits de pétrole risquent d'aller à Ansarallah

Des sources tribales confirment également que la coalition a intensifié ses contacts avec les tribus, pour tenter de justifier l’assassinant tragique d’al-Suba'yan. Elle cherche en effet à réduire la contestation des tribus de Maarib qui réclament haut et fort la vengeance.

Mohammad Abdul-Salam, directeur de l'Institut yéménite d'études stratégiques, a déclaré au site web al-Araby Al-Jadeed que le plan de la coalition saoudienne était d'affaiblir l'armée de Mansour Hadi et de soutenir le Conseil de transition pour prendre le contrôle de la province de Chabwa, dans le sud-est du pays. Les forces de l'armée et les combattants d’Ansarallah ont repris le contrôle de la région de Medghal à l’ouest de Maarib avant de s’installer à sept km de la ville, assiégée désormais depuis trois directions.

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/11/629374/Y%C3%A9men-:-l%E2%80%99Arabie-hisse-le-drapeau-blanc-%C3%A0-Marib


 

YEMEN : SITUATION EXTRÊMEMENT GRAVE. 10 MILLIONS DE PERSONNES SOUFFRENT DE PÉNURIES ALIMENTAIRES AIGÜES

Yémen: des milliers d’enfants souffrent depuis six ans de guerre

Yémen: des milliers d’enfants souffrent depuis six ans de guerre

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 jours

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Massirah Saqr al-Khouiri a du mal à ouvrir les yeux et peine à ingurgiter le lait que sa grand-mère, munie d’une grosse seringue, lui donne à téter, au milieu de cris d’autres enfants yéménites rachitiques, devenus des symboles d’une des guerres les plus dévastatrices au monde.

Le bébé de deux mois et dix jours est pris en charge dans une salle, peinte de rose, au sein du service de malnutrition de l’hôpital Al-Sabyine de Sanaa, capitale du Yémen, où sont traités des enfants malades.

En six ans, la guerre a ravagé le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique plongé dans la pire crise humanitaire du monde, selon les Nations unies.

Déclenchée en 2014, la guerre a mis des millions de civils au bord de la famine. Massirah et des milliers d’enfants en font partie.

Victime d’une malnutrition aiguë, elle ne pèse que 2,4 kg, explique sa grand-mère à l’AFP.

«Nous avons besoin d’un suivi médical, de lait et de nourriture. Si les médicaments sont disponibles à l’hôpital, on nous les donne, sinon on doit les acheter à l’extérieur», raconte-t-elle.

Peur du virus

Des millions d’enfants au Yémen risquent de se retrouver «au bord de la famine» en raison du manque d’aide à ce pays, a indiqué fin juin l’Unicef.

Le conflit a dévasté le système de santé et fait 3,3 millions de déplacés qui vivent dans des camps de fortune où prolifèrent choléra et autres maladies.

Il s’est intensifié en mars 2015 avec l’offensive lancée par l’Arabie saoudite à la tête d’une coalition militaire contre le pays.

Des dizaines de milliers de civils ont été tués depuis dont des centaines d’enfants, victimes de raids aériens et de bombardements.

Le pays, aux ressources en eau limitées, reste menacé par un nouveau malheur, la propagation de la pandémie de Covid-19 qui a fait officiellement 330 morts.

A l’hôpital Al-Sabyine, des médecins du service de malnutrition d’une capacité de 25 places mettent en garde contre une détérioration de la situation en raison de la pandémie de Covid-19 et d’une pénurie de carburants qui empêche de nombreux Yéménites d’atteindre les hôpitaux.

Beaucoup de parents craignent de voir leurs enfants contracter le virus s’ils sont hospitalisés, explique un médecin, Hazaa Abdallah al-Farah.

«Certains croient aux rumeurs sur le virus et n’emmènent plus leurs enfants à l’hôpital», dit-il à l’AFP.

Manque de moyens

Au Yémen, le mystère reste entier sur l’état de propagation du Covid-19.

Les agences de l’ONU et les ONG ne cessent de mettre en garde contre une possible catastrophe.

L’Unicef a réclamé une aide de 461 millions de dollars (près de 411 millions d’euros) pour son action humanitaire au Yémen et 53 millions de dollars (plus de 47 millions d’euros) supplémentaires pour lutter contre le Covid-19 dans ce pays.

Malgré l’urgence, seuls 39% du premier montant et 10% du second ont été récoltés à ce jour, selon l’Unicef qui pousse la sonnette d’alarme sur la réduction de ses programmes sur le terrain.

Plus tôt en juin, l’ONU n’a pu lever que 1,35 milliard de dollars d’aide humanitaire pour le Yémen lors d’une conférence de donateurs virtuelle, loin des 2,41 milliards escomptés.

«Beaucoup ne peuvent accéder aux hôpitaux et aux centres de santé en raison du manque de moyens» explique à l’AFP un autre médecin de l’hôpital Al-Sabyine, Amine al-Ayzari.

Il a déploré les sévères de «nourriture, de médicaments et d’autres produits».

«Les enfants du Yémen en murent à chaque heure et à chaque minute», s’est désolé ce médecin.

https://www.french.alahednews.com.lb/35824/304

 

Famine au Yémen: «situation extrêmement grave», des millions de personnes menacées

Famine au Yémen: «situation extrêmement grave», des millions de personnes menacées

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 9 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

La situation au Yémen, où 10 millions de personnes souffrent de pénuries alimentaires aigües, exige une réponse immédiate, a alerté vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM) qui a besoin «en urgence» de 737 millions de dollars d'ici la fin de l'année.

«Nous devons agir maintenant et agir vite. C'est extrêmement grave, tous les clignotants sont au rouge», a déclaré Elisabeth Byrs, porte-parole de l'agence, lors d'un briefing virtuel avec la presse à Genève.

«Nous avons déjà réduit à un mois sur deux les distributions alimentaires dans le nord du pays», a-t-elle dit, soulignant que «près de 10 millions de personnes souffrent de malnutrition sévère au Yémen», pays ravagé par la guerre et en proie à la pire crise humanitaire au monde selon l'Onu.

«En 2019, grâce à une augmentation massive de son aide, le PAM et ses partenaires avaient réussi à empêcher que le Yémen se trouve au bord de la famine. Les signaux d'alerte sont de retour et avec la pandémie de coronavirus la situation pourrait empirer si l'action humanitaire est retardée», a-t-elle dit, estimant à 737 millions de dollars les fonds nécessaires d'ici la fin de l'année.

«Crise sur de multiples fronts»

«Le Yémen subit la crise sur de multiples fronts», a rappelé Mme Byrs, citant l'augmentation des prix des produits de base, la dépréciation galopante du riyal, la monnaie nationale, l'expansion du Covid-19 et la guerre qui se poursuit et s’aggrave avec le blocus imposé par l’Arabie saoudite contre le pays.

«Notre but est de maintenir le plus longtemps possible un filet de sécurité pour les populations», a-t-elle souligné.

Les agences humanitaires tirent la sonnette d'alarme sur le Yémen depuis plusieurs semaines.

Pour un pays où 24 millions d'habitants - plus des deux tiers de la population - dépendent de l'aide humanitaire, les Nations unies n'ont réuni qu'environ la moitié des 2,41 milliards de dollars d'aide nécessaires lors d'une conférence virtuelle des donateurs organisée en juin.

https://www.french.alahednews.com.lb/35857/304


 

YEMEN : ANSARALLAH PROMET DES SURPRISES

Yémen: un nouveau chapitre s'ouvre

Mon Jul 6, 2020 1:17PM

Yémen: un nouveau chapitre s'ouvre

00:0006:33HD

SHARETwitterEmbed

CLOSED CAPTIONSNo subtitles

QUALITYAuto480p (244k)480p (444k)720p (844k)1080p (2244k)

Yémen: un nouveau chapitre s'ouvre

Regardez et téléchargez cette vidéo sur Urmedium.com

Après les agressions des forces de l’air de la coalition saoudienne contre plusieurs provinces yéménites, c’était au tour du Yémen, de son armée et d’Ansrallah de riposter fermement aux agresseurs, en prenant d’assaut plusieurs cibles sur le territoire saoudien.

Le porte-parole des forces armées yéménites a affirmé vendredi que de plus grandes surprises sont attendues dans les prochains jours. 
Avec Philippe Hugon, reporter de guerre, nous avons analysé cette situation.

Philippe Hugon: " Le Yémen a une situation assez particulière. Ils ont découvert au large du Yémen des gisements de pétrole et de gaz et ça a attisé les puissances en court d'énergie comme l'Arabie saoudite ou encore les USA qui sont demandeurs de l’énergie. Il faut savoir que l'Arabie saoudite est un grand désert avec des tribus nomades et les USA, avec leurs pressions, ont mis à la tête, la famille Saoud qui était juste une tribu et l'ont soutenue d'une façon permanente: si aujourd’hui on a de tels conflits au Yémen, c'est que les USA font pression sur l’Arabie saoudite pour s'ingèrer au Yémen. Le Yémen a pris la décision de passer à une vitesse supérieure, et c'est tout à fait son droit..."

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/06/629017/Ymen-un-nouveau-chapitre-souvre


 

DES NUÉES DE DRONES DE LA RESISTANCE YEMENITE S'ABATTENT SUR L'ARABIE

Khamis Mushait frappée, Najran en feu...Riyad exposé...

Sat Jul 4, 2020 2:38AM

L'attaque au drone simultanée contre le site d'Aramco à l'Est saoudien, septembre 2019. ©AFP

L'attaque au drone simultanée contre le site d'Aramco à l'Est saoudien, septembre 2019. ©AFP

Après les agressions des forces de l'air de la coalition saoudienne contre plusieurs provinces yéménites, c'était au tour du Yémen, de son armée et d'Ansrallah de riposter fermement aux agresseurs, en prenant d'assaut plusieurs cibles sur le territoire saoudien. Selon le porte-parole des forces armées yéménites, les unités de drones d'Ansarallah ont lancé vendredi de vastes frappes contre Najran et la base stratégique de Khamis Mushait à Asir, dans le Sud saoudien.  

Vendredi au soir, le porte-parole des forces armées yéménites, le général Yahya Saree a annoncé une opération militaire au drone simultanée contre des cibles militaires dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite. L'objectif? La base aérienne de "Khamis Mushait" et "Najran" en Arabie saoudite qui ont été ciblés par les "Qassef-K2".

PressTV

PressTV

Une spectaculaire attaque au drone simultanée contre Asir, dans le Sud saoudien. Les "rats" quittent la région stratégique de Mas à Maarib...

Il a indiqué :

« Dans cette opération, la salle des opérations et la tour de contrôle de l’aéroport de Najran, le dépôt d'armes et le hangar des avions militaires au sein de la base aérienne du roi Khaled à Khamis Mushait, ainsi que d'autres cibles militaires ont été visés ».

Il s'agit de loin de l'une des plus grandes opérations au drone simultanées qui ait jamais eu lieu depuis le début de l'agression saoudienne en 2015. Malgré des désinformations de la coalition saoudienne, le porte-parole des forces armées yéménites a souligné que les cibles ont été atteintes avec une grande précision. C'est d'ailleurs la deuxième attaque de représailles des forces armées yéménites dans les profondeurs de l'Arabie saoudite après la suspension de quelques mois des opérations de drones et de missiles de l’armée d’Ansarallah. Lors de la première opération le 23 juin, l'armée yéménite a tiré des missiles balistiques sur des cibles militaires dans la capitale saoudienne, Riyad. 

Lire : La coalition saoudienne à bout de force au Yémen

Les citoyens saoudiens ont quant à eux exprimé leurs inquiétudes sur des attaques de représailles de l’armée, soutenue par le comité populaire du Yémen sur les réseaux sociaux.

Juste avant cette vaste opération, les utilisateurs des réseaux sociaux en Arabie saoudite, sûrs d'avoir à subir la riposte d'Ansarallah contre la campagne sauvage de bombardement contre Sadaa, Sanaa et al-Hudaydah, avaient lancé un hashtag « Riyad dans l'horreur ». Ils y révélaient leurs craintes quant aux réactions possibles de l'armée yéménite face aux frappes aériennes de la coalition saoudienne contre le peuple yéménite.

Ministères saoudiens de la Défense, et du Renseignement frappés

Ministères saoudiens de la Défense, et du Renseignement frappés

Les Ministères de la Défense et du Renseignement ainsi que la base militaire "Salmane" à Riyad, ont pris pour cible des drones "Samad" et des missiles "Qods" et "Zolfaghar.

Un utilisateur a écrit : « La peur des responsables saoudiens n'est pas infondée. Les missiles et les drones, qui ont atteint les installations d'Aramco à des centaines de kilomètres avec précision, ont attisé la peur des Saoudiens ».

Un autre Saoudien a écrit sur les crimes des agresseurs au Yémen que le génocide dans la province Maarib et l'attaque contre plusieurs provinces, dont Sanaa ne sont que des agressions stupide et ignoble, et que le spectre de la terreur ne tarderait pas à planer sur les provinces saoudiennes, y compris Riyad.

« Dans cette sixième année de guerre au Yémen, un porte-parole de la coalition saoudienne recourt au langage de menace contre les Yéménites qui visent les villes saoudiennes et cela montre que le rêve de l’armée saoudienne se limite maintenant  à empêcher les frappes de missiles et de drones yéménites, alors qu'ils avaient précédemment parlé de la destruction du Yémen », stipule un autre utilisateur.

Un autre Saoudien dit : « Nous disons aux Américains et à leurs mercenaires de rester dans leurs abris et de n’en jamais sortir ».

Sanaa et d'autres provinces yéménites ont récemment été témoins d'attaques d’envergure des avions de combat de la coalition à la solde de Riyad. Les raids aériens ont visé les domiciles des citoyens ainsi que certains usines et ateliers, causant d'importants dégâts.

Le porte-parole des forces armées yéménites a affirmé vendredi que de plus grandes surprises sont attendues dans les prochains jours. 

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/04/628833/Nues-de-drones-sabattent-sur-lArabie


 

LA CHINE S'OPPOSE FERMEMENT AUX ACCUSATIONS DU FAUCON US POMPEO CONCERNANT LE XINJIANG

 

La Chine s'oppose fermement aux accusations de M. Pompeo concernant le Xinjiang (porte-parole)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-03 à 23:01
 

BEIJING, 3 juillet (Xinhua) -- La Chine est fortement mécontente et s'oppose fermement aux accusations infondées du secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, sur la politique chinoise au Xinjiang, a déclaré vendredi Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

M. Zhao a annoncé lors d'un point de presse que les remarques de M. Pompeo selon lesquelles le gouvernement chinois avait recours au travail forcé dans des régions comme le Xinjiang étaient entièrement fabriquées.

Les droits et intérêts des travailleurs des groupes ethniques minoritaires au Xinjiang en tant que membres de la grande main-d'œuvre chinoise sont protégés par la loi, a-t-il indiqué, ajoutant que leurs coutumes, leurs croyances religieuses et leurs langues parlées et écrites étaient toutes protégées par la loi.

Certains aux Etats-Unis prétendent qu'ils se soucient des minorités ethniques au Xinjiang, mais en même temps, ils prennent toutes sortes de mesures pour réprimer les entreprises du Xinjiang, a déclaré M. Zhao, notant que cette incohérence illustrait leur hypocrisie et leur intention malveillante de contenir le développement du Xinjiang et de semer la discorde entre les différents groupes ethniques en Chine.

"Nous exhortons la partie américaine à respecter les faits, à arrêter les manipulations politiques, à mettre fin aux paroles et aux actes erronés préjudiciables aux autres et à elle-même et à cesser d'utiliser le Xinjiang comme prétexte pour perturber la coopération normale entre les entreprises chinoises et américaines", a indiqué M. Zhao.

La Chine dispose d'une détermination inébranlable à défendre ses intérêts en matière de souveraineté, de sécurité et de développement. Ceux qui tentent de saper la stabilité et la prospérité au Xinjiang et de contenir le développement de la Chine ne réussiront jamais, a ajouté M. Zhao.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/03/c_139186846.htm

 

 

L'OMS exhorte les pays à "se réveiller" et à "prendre le contrôle" face au COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-04 à 14:32
 

GENEVE, 4 juillet (Xinhua) -- L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté vendredi les pays touchés par le nouveau coronavirus à "se réveiller" face à la situation épidémique sur le terrain et à "prendre le contrôle" de la propagation du virus.

"Les gens doivent se réveiller. Les données ne mentent pas. La situation sur le terrain n'est pas un mensonge", a lancé Michael Ryan, directeur des urgences de l'OMS, aux journalistes.

A ce jour, la maladie à coronavirus a infecté au moins onze millions de personnes et tué plus de 129.000 personnes dans le monde. Le continent américain est le plus durement touché, la plupart des cas et des décès étant enregistrés aux Etats-Unis.

Notant que "trop de pays ignorent ce que les données leur disent", le responsable de l'OMS a déclaré qu'"il n'est jamais trop tard dans une épidémie pour prendre le contrôle".

"Il y a de bonnes raisons économiques pour lesquelles les pays doivent remettre leur économie en marche (...) C'est compréhensible, mais vous ne pouvez pas non plus ignorer le problème. Le problème ne disparaîtra pas comme par magie", a-t-il déclaré.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/04/c_139187988.htm

 

 

La lutte conjointe contre le COVID-19 montre que la communauté de destin Chine-Cambodge est inébranlable (Xi)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-03 à 22:51
 

BEIJING, 3 juillet (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré vendredi que la Chine et le Cambodge avaient démontré par leurs efforts concrets dans la lutte conjointe contre l'épidémie de COVID-19 que la communauté de destin Chine-Cambodge est inébranlable.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a prononcé ces mots dans un message adressé à Hun Sen, président du Parti du peuple cambodgien (PPC, au pouvoir) et Premier ministre du Cambodge.

M. Xi a dit apprécier le fait qu'à l'occasion du 99e anniversaire de la fondation du PCC, récemment, Hun Sen lui avait envoyé une lettre exprimant ses souhaits et ses points de vue ainsi que ceux du PPC concernant l'approfondissement des relations entre les deux partis et les deux pays.

Qualifiant la Chine et le Cambodge de bons voisins et de bons partenaires qui s'entraident et se soutiennent mutuellement. M. Xi a noté que depuis le début de l'épidémie de COVID-19, les deux parties avaient maintenu un soutien mutuel et une coopération étroite, et avaient réalisé d'importants progrès dans leur lutte concertée contre le nouveau coronavirus.

M. Xi a ajouté que la visite de Hun Sen en Chine, à un moment où la situation épidémique dans le pays était encore grave, avait laissé une profonde impression au PCC, au gouvernement et au peuple chinois et à lui-même.

Soulignant que la Chine attachait une grande importance au développement des relations bilatérales, M. Xi s'est dit prêt à travailler avec Hun Sen pour renforcer l'orientation politique des relations entre les deux partis et les deux pays, approfondir les échanges et la coopération entre leurs partis et dans d'autres domaines, et promouvoir la construction d'une communauté de destin Chine-Cambodge au profit de leurs deux pays et de leurs peuples.

M. Xi s'est également dit heureux de voir que sous la direction forte du roi Norodom Sihamoni et du gouvernement dirigé par Hun Sen, le Cambodge avait réalisé des réalisations gratifiantes dans divers domaines.

La Chine, a-t-il ajouté, soutient fermement le Cambodge dans la poursuite d'une voie de développement adaptée à ses propres conditions nationales. Le président chinois a estimé que sous la direction de Hun Sen, le Cambodge accomplira certainement de nouvelles réalisations en ce qui concerne la construction nationale, et apportera des contributions positives à la promotion de la stabilité et du développement de la région.

Dans sa lettre envoyée plus tôt à M. Xi, Hun Sen a déclaré que grâce à l'adhésion à long terme du PCC à la bonne voie de développement, en particulier sous le leadership sage de M. Xi, la Chine avait accompli des réalisations remarquables de renommée mondiale dans les domaines politique, économique et social, entre autres.

Aujourd'hui, avec son statut international en hausse constante, la Chine a joué un rôle de premier plan dans la résolution des grands problèmes mondiaux, a ajouté le dirigeant cambodgien.

Citant le succès du deuxième Forum de la Ceinture et la Route pour la coopération internationale l'année dernière, Hun Sen a déclaré qu'il avait pleinement démontré que l'Initiative la Ceinture et la Route gagne le soutien de plus en plus de pays et d'institutions, et que les efforts de la Chine dans la construction d'une communauté de destin pour l'humanité sont reconnus par de plus en plus de pays et de peuples.

Le Premier ministre a également noté que depuis le début du COVID-19, la Chine a joué un rôle important et exemplaire dans la lutte contre cette épidémie et la gestion de son impact international.

Il s'est dit heureux de voir que le Cambodge et la Chine avaient forgé une amitié inébranlable, et que leurs relations de coopération avaient connu un développement continu et avaient été mises au point dans un partenariat stratégique global de coopération.

Il a également noté que les relations entre le PPC et le PCC n'avaient cessé de s'approfondir, que les délégations des partis à tous les niveaux échangeaient fréquemment des visites et que les deux parties s'appuient fermement sur des questions concernant leurs intérêts fondamentaux respectifs.

Le dirigeant cambodgien a déclaré qu'il aimerait profiter de cette occasion pour exprimer sa sincère gratitude au PCC et à M. Xi pour leur ferme soutien au développement du PPC.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/03/c_139186835.htm

 

 

La Chine promet 2 millions de dollars pour soutenir les efforts de redressement du Zimbabwe après le cyclone Idai

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-04 à 04:42
 


(Xinhua/Zhang Yuliang)

HARARE, 3 juillet (Xinhua) -- La Chine, par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a promis vendredi une aide humanitaire supplémentaire de 2 millions de dollars américains pour les personnes touchées par le cyclone tropical Idai au Zimbabwe.

Mise en œuvre dans le cadre de l'Aide à la remise en état après une catastrophe, qui vient d'être lancée par le PNUD et ses partenaires, cette subvention permettra de fournir des matériaux de couverture aux logements communautaires et à certains établissements de santé et d'éducation qui ont été endommagés par le cyclone Idai dans les districts de Chimanimani et de Chipinge, dans l'est du Zimbabwe, en mars dernier.

Le cyclone Idai a été l'un des pires cyclones tropicaux jamais enregistrés à avoir frappé l'Afrique australe. La tempête a causé des dommages catastrophiques au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, faisant plus de 1.300 morts et de nombreux disparus.

Au Zimbabwe, le cyclone a tué au moins 185 personnes et a laissé 270.000 personnes dans un besoin urgent d'aide humanitaire, selon le Programme alimentaire mondial.

Le programme de redressement, qui sera mis en œuvre sur une période de 12 mois, est financé par le gouvernement chinois dans le cadre du Fonds d'assistance pour la coopération Sud-Sud (SSCAF) qui vise à soutenir la mise en œuvre par les pays en développement de l'Agenda pour le développement durable à l'horizon 2030.

S'exprimant lors du lancement officiel du projet d'Aide à la remise en état après la catastrophe du cyclone Idai, l'ambassadeur de Chine au Zimbabwe, Guo Shaochun, a déclaré que,par l'intermédiaire du SSCAF, la Chine restait déterminée à aider les victimes du cyclone Idai au Zimbabwe.

S'exprimant lors du même événement, le ministre zimbabwéen des Collectivités locales, des Travaux publics et du Logement national, July Moyo, a exprimé sa profonde gratitude envers la Chine et tous les partenaires qui avaient aidé le Zimbabwe dans ses efforts de redressement après la catastrophe.

"Ce financement est arrivé à un moment opportun, alors que nous sommes confrontés aux effets résiduels du cyclone Idai. L'intervention de la République populaire de Chine par le biais du PNUD a permis au gouvernement du Zimbabwe de passer de l'aide d'urgence au redressement", a déclaré M. Moyo.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/04/c_139187071.htm

 

 

Xi appelle à une coopération plus étroite entre les partis au pouvoir de Chine et de Mongolie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-04 à 16:55
 

BEIJING, 4 juillet (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré vendredi que le Parti communiste chinois (PCC) était prêt à renforcer les échanges et la coopération avec le Parti du peuple mongol (PPM) à tous les niveaux et dans tous les domaines pour apporter davantage de développement au partenariat stratégique global sino-mongol et contribuer comme il se doit à la paix et la prospérité régionales.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC, a émis ces remarques dans un message verbal adressé à Ukhnaa Khurelsukh, président du PPM et Premier ministre de la Mongolie.

La Chine et la Mongolie sont des voisins amicaux liés par les eaux et les montagnes, a rappelé M. Xi, ajoutant que depuis le début de l'épidémie de COVID-19, les deux parties avaient étroitement coopéré contre la maladie à coronavirus, ce qui a pleinement démontré leur amitié profonde pour s'entraider et surmonter conjointement les difficultés.

Notant que M. Khurelsukh avait hautement apprécié la contribution chinoise à la lutte mondiale contre la pandémie, M. Xi a déclaré que la partie chinoise était prête à renforcer les échanges et la coopération anti-épidémiques avec la Mongolie et d'autres pays, et à construire conjointement une communauté de santé pour l'humanité.

Le président chinois s'est dit heureux de constater qu'avec les efforts conjugués du PPM, du gouvernement mongol et de tous les secteurs de la société mongole, la Mongolie avait obtenu des résultats remarquables en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie, maintenu un développement socio-économique stable et organisé avec succès les récentes élections parlementaires.

Rappelant que M. Khurelsukh lui avait récemment envoyé un message à l'occasion du 99e anniversaire de la fondation du PCC, M. Xi a déclaré qu'il démontrait pleinement la grande importance qu'attachent M. Khurelsukh et le PPM aux relations entre les deux partis et les deux pays.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/04/c_139188265.htm

 

 

Chine : chantier de construction du chemin de fer interurbain dans le nord

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-04 à 07:30
 

Chine : chantier de construction du chemin de fer interurbain dans le nord

SHIJIAZHUANG, 3 juillet (Xinhua) -- Le chantier de construction du chemin de fer interurbain reliant Beijing, capitale de la Chine, et Tangshan, dans la province du Hebei (nord de la Chine), le 2 juillet 2020. (Photo : Yang Shiyao)

 

    1 2 3 4 5  

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-07/04/c_139186069_5.htm

 

 

 
 

LA RESISTANCE YEMENITE MENACE DE CIBLER DES SITES SOUVERAINS SAOUDIENS

Yémen: Ansarullah menace de viser des «sites souverains» saoudiens

Yémen: Ansarullah menace de viser des «sites souverains» saoudiens

folder_openMoyen Orient access_timedepuis un jour

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AlManar

Le porte-parole des forces armées yéménites, qui comptent dans leurs rangs des unités de l’armée au côté des forces populaires d’Ansarullah, a affirmé que la poursuite de l’agression et du blocus nécessite une riposte légitime de notre part.

Le général Yahya Saree a évoqué les pluies de raids saoudiens qui se sont abattus durant ces derniers jours sur la capitale et autres provinces du pays, affirmant que «cette escalade n’est pas nouvelle» et «les forces yéménites sont capables de défendre le Yémen».

Dans une interview avec la chaine yéménite AlMasirah, le général Saree a expliqué que «le langage de la menace et de l’intimidation (de la coalition) n’aboutira pas. La preuve, c’est que la guerre dirigée par l’Arabie depuis 2015, s’est étendu jusqu’à nos jours».

Et de souligner: «l’ennemi n’a qu’une seule option: arrêter l’agression et lever le blocus».

Le général a fait savoir que «le peuple yéménite ne mourra pas de faim et nous avons des options que nous n’avons pas encore révélées. Nous exerçons notre droit légitime de défendre notre peuple, et nous ne resterons pas les bras croisés devant le massacre de notre peuple par les raids et le blocus».

S’adressant à l’ennemi saoudien, le général Saree a juré que les forces yéménites «continueront de viser les institutions militaires et souveraines dans les profondeurs du territoire saoudien, qui constituent le fer de lance de l’agression contre notre peuple, et nous veillerons à ce que nos objectifs soient loin de nuire au peuple saoudien opprimé par le régime d’Al Saoud».

Commentant la dernière attaque aux missiles et drones menées par les forces yéménites contre des cibles saoudiens à Ryad et autres régions, M. Saree a confirmé que «cette opération a atteint sa cible avec une grande précision et semé la confusion dans les rangs des dirigeants  saoudiens et de leurs alliés américains».

Rappelons que la coalition dirigée par l’Arabie a mené depuis mercredi 1er juillet plus de 100 raids hystériques contre la capitale Sanaa et plusieurs autres provinces du pays.

https://www.french.alahednews.com.lb/35755/304


 

YEMEN : PLUS DE 57 RAIDS AÉRIENS SAOUDIENS TUENT DES CIVILS DONT UNE FILLETTE A SANAA ET AILLEURS

Yémen: Plus de 57 raids saoudiens contre Sanaa et autres. Les partisans de Hadi appellent Riyad à sa libération

 Depuis 4 heures  2 juillet 2020

Une fillette yéménite tuée, le 1er juillet 2020, par les raids saoudiens contre Saada

Une fillette yéménite tuée, le 1er juillet 2020, par les raids saoudiens contre Saada
Une fillette yéménite tuée, le 1er juillet 2020, par les raids saoudiens contre Saada

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

Rédaction du site

La coalition dirigée par l’Arabie a entamé, le mercredi 1er juillet, une offensive militaire contre différentes régions du Yémen, a annoncé la télévision officielle saoudienne.

Pour sa part, La télévision yéménite AlMasirah a fait état de raids aériens, durant toute la journée et nuit, contre la capitale Sanaa, Ma’reb (centre), Jawf (nord), Bayda (centre), Hajjah (nord) et Saada (nord).

Une fillette et une femme âgée ont été tuées et six autres blessés suites aux frappes ayant visé Saada, a rapporté le correspondant d’AlMasirah.

De son côté, le chef de la délégation nationale et porte-parole d’Ansarullah, Mohammad Abdel Salam, a réitéré « le droit du peuple yéménite de se défendre et de se tenir aux côtés de l’armée et des comités populaires d’Ansarullah dans les opérations douloureuses qu’ils mènent pour contrer le blocus et les raids ennemis ».

Il a critiqué « le mutisme arabe et international face au blocus et raids criminels contre Sanaa et autres provinces yéménites, au moment où l’ONU et autres parties haussent directement le ton quand le peuple yéménite exerce son droit de riposte aux crimes saoudiens ».

« Face à cette politique de deux poids deux mesures, nous assurons que notre peuple se tient derrière l’armée et Ansarullah qui mèneront leurs opérations les plus douloureuses contre l’ennemi ».

Il convient de noter que l’aviation saoudienne, a mené depuis mercredi matin plus de 57 frappes contre différentes provinces du pays.

Les partisans de Hadi appellent Riyad à sa libération

Sur un autre plan, les partisans du président démissionnaire, réfugié en Arabie, ont manifestation dans la province de Taez (sud) pour appeler Ryad à sa libération.

Selon eux, « Hadi et les membres de son gouvernement sont assignés à résidence à Ryad, depuis le déclenchement de l’offensive saoudienne contre le Yémen, en mars 2015 », a rapporté le quotidien AlQuds al-Arabi.

Les protestataires ont également scandé des slogans contre « l’occupation saoudo-émiratie des provinces de Socotra, Mohra, Chabwa et Aden ». Ils ont également rejeté « les transgressions massives commises par les milices pro-émiraties dans les régions méridionales et ce, en complicité avec l’Arabie ».

http://french.almanar.com.lb/1803276


 

LE PORTE-PAROLE D'ANSARULLAH AFFIRME AUX USA : C'EST VOUS L'AGRESSION ET C'EST AVEC VOS ARMES QUE LA GUERRE A ÉTÉ DÉCLENCHÉE CONTRE LE YEMEN

Abdel Salam aux USA: C’est vous l’agression, et c’est avec vos armes que la guerre a été déclenchée contre le Yémen

 Depuis 7 heures  28 juin 2020

Mohammad Abdel Salam
Mohammad Abdel Salam

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

Rédaction du site

Le chef de la délégation nationale yéménite et porte-parole d’Ansarullah, Mohammad Abdel-Salam, a affirmé que les allégations sur la préparation de l’Arabie saoudite à la paix au Yémen n’est que de la propagande américano-britannique. La guerre agressive a été déclenchée contre le Yémen avec le commandement et le soutien en matière d’armes des Etats Unis et de la Grande-Bretagne.

Il a écrit, le samedi 27 juin, sur son compte twitter : « L’agression militaire et le blocus (saoudien) contredisent la paix, qui n’aura lieu qu’avec l’arrêt de l’agression et la levée du blocus. Les allégations sur la préparation de l’Arabie saoudite à la paix au Yémen n’est qu’une propagande américano-britannique qui promeut des illusions sans fondement ».

M.Abdel Salam s’est en outre adressé aux responsables américains et britanniques: « C’est vous l’agression, et c’est avec votre commandement et avec vos armes que la guerre agressive a été déclenchée contre le Yémen. Vous n’êtes pas aptes de parler de paix ».

Le tueur ne peut pas offrir une colombe de paix aux assassinés

Pour sa part, le porte-parole du gouvernement national du salut et ministre de l’Information, Dhaifallah Al-Shami, a déclaré que les Nations Unies révèlent aujourd’hui leur vilain visage lorsqu’elle contribue au siège du peuple yéménite.

Al-Shami a ajouté que « le tueur ne peut pas offrir une colombe de paix aux assassinés. Ce sont les Américains qui ont déclaré la guerre au Yémen, et nous savons que s’ils parlent de paix, ils cherchent à travers cela l’escalade et à imposer leur hégémonie sous le nom de paix ».

Il a souligné que « l’approche américano-britannique s’inscrit dans le cadre du jeu international de mettre la main sur le Yémen à travers leurs outils saoudiens et émiratis. Tout le monde  connaît aujourd’hui la réalité de la paix que veulent les USA et la Grande-Bretagne, et ce qui se passe en Palestine est un exemple vivant ».

Le ministre de l’Information a déclaré que « les déclarations de l’émissaire onusien, Martin Griffiths, sont semblables à celles du porte-parole de la coalition saoudienne. Il tente de dissimuler les crimes continus de la coalition. Ils essaient de nous tenir responsables du blocus pendant qu’ils contrôlent la mer, s’emparent des navires et exercent une guerre économique contre le peuple ».

 

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1799074


 

RIYAD, CAPITALE DE L'ARABIE SAOUDITE VISÉE PAR DES TIRS TRÈS PRECIS DE MISSILES DE LA RESISTANCE YEMENITE

«Face aux missiles de croisiere pareils, MBS va devoir capituler» 

Fri Jun 26, 2020 2:8PM

Les combattants d'Ansarallah tirent un missile en direction de l'Arabie saoudite. (Photo d'archives)

Les combattants d'Ansarallah tirent un missile en direction de l'Arabie saoudite. (Photo d'archives)

Le missile Qods a distrait les radars des Patriot avant de s'abattre sur trois cibles bien precises : deux ministères et une méga base aerienne dans la capitale. Le message? Se référant aux récentes opérations de missiles et de drones de l'armée et d’Ansarallah sur les centres sensibles de Riyad, le journal Rai Al-Youm a cherché à analyser les aspects de cette opération et ses différences avec les opérations précédentes.

« Pourquoi la récente attaque d’Ansarallah contre Riyad avec des missiles et des drones (ailés) est-elle différente de ses prédécesseurs? Les ministères saoudiens de la Défense et du Renseignement ont-ils réellement été frappés? Quel nouveau message Ansarallah veut-il transmettre à la coalition saoudienne », s’est-il interrogé.

Drones d'Ansarallah: et MBS saigne...

Drones d'Ansarallah: et MBS saigne...

Spectaculaire frappe du 23 juin contre Riyad: précision, ampleur, calibrage.. Drones d'Ansarallah capables d'attaque électronique?

Selon le journal, le message le plus important qui peut être extrait des décombres des bâtiments détruits par les missiles balistiques et les drones lancés par Ansarallah sur la capitale saoudienne, Riyad, hier, est que ce mouvement est devenu une puissance militaire régionale qui doit être prise en considération, non pas parce que le nombre de ses forces augmente, mais parce que ses missiles sont devenus plus précis; et plus important encore, c’est que la capacité des dirigeants politiques à savoir prendre la décision de riposter contre toute attaque de la coalition saoudienne et de ses avions contre le Yémen se renforce aussi.

« Les opinions divergent sur les dommages causés à l’Arabie saoudite dans le cadre de l’opération dite « le quatrième processus d'équilibre de dissuasion ». Le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition pro-Riyad, a affirmé que tous les missiles avaient été interceptés et huit drones avaient été abattus. Mais Mohammed al-Bukhaiti, membre du Conseil politique d’Ansarallah a indiqué le contraire en disant que ces missiles et drones avaient frappé les ministères de la Défense et du Renseignement ainsi que la base aérienne de King Salman à Riyad et d’autres cibles militaires dans les villes frontalières de Jizan et Najran », a ajouté Rai Al-Youm.

Ansarallah, une puissance de drone!

Ansarallah, une puissance de drone!

Le temps est depuis longtemps arrivé pour les dirigeants saoudiens de réaliser que la poursuite de la guerre au Yémen est inutile.

Les déclarations de solidarité et de condamnation émises par les gouvernements arabes dont l’Égypte et la plupart des États arabes du golfe Persique confirment l’authenticité de la version d’Ansarallah, c'est-à-dire ces missiles et avions ont frappé des cibles dans les profondeurs des terres saoudiennes, et la capitale Riyad en particulier. Ces condamnations ont mis en colère le mouvement Ansarallah dont les partisans des médias sociaux ont tenté de rappeler qu'il n'y avait pas eu de condamnation par ces mêmes pays concernant les attaques aériennes de la coalition contre des villes yéménites et le meurtre de milliers de civils.

La guerre du Yémen, qui a achevé sa cinquième année et est entrée dans la sixième, n'a atteint aucun de ses objectifs, en particulier le retour du gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi à Sanaa. Ironiquement, l'ennemi le plus important que les forces pro-Hadi combattent n'est pas le mouvement Ansarallah mais « le Conseil de transition du Sud », qui a réussi à chasser Mansour Hadi d’Aden, sa « deuxième capitale », de manière à ce que ce dernier soit maintenant à la recherche d'une troisième capitale.

La dernière attaque de missiles ciblant la capitale, Riyad, devrait accélérer le retour à de sérieuses négociations entre la coalition saoudienne et le mouvement Ansarallah, pour parvenir à une solution et de permettre enfin la fin de cette guerre, ajoute le journal Rai al-Youm.

Riyad

Riyad "criblée" de drones et missiles...

Les Ministères de la Défense et du Renseignement ainsi que la base militaire "Salmane" à Riyad, ont pris pour cible des drones "Samad" et des missiles "Qods" et "Zolfaghar.

http://french.presstv.com/Detail/2020/06/26/628305/Arabie-saoudite-Ymen-coalition-frappes-missiles-drones