BIDEN MET FIN AU SOUTIEN AMERICAIN A L'OFFENSIVE SAOUDIENNE AU YEMEN

Joe Biden met fin au soutien américain à l’offensive saoudienne au Yémen

Joe Biden met fin au soutien américain à l’offensive saoudienne au Yémen

folder_openAmériques access_timedepuis 2 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Le président américain, Joe Biden, a annoncé, jeudi, la fin du soutien américain aux opérations de la «coalition» menée par l'Arabie saoudite au Yémen, appelant à la fin de cette guerre. Il marque ainsi un tournant stratégique par rapport à Donald Trump.

«Nous renforçons nos efforts diplomatiques pour mettre fin à la guerre au Yémen, une guerre qui a créé une catastrophe humanitaire et stratégique», a-t-il déclaré dans son premier discours de politique étrangère au département d'État. «Cette guerre doit cesser», a-t-il martelé. «Et pour souligner notre détermination, nous mettons fin à tout soutien américain aux opérations offensives dans la guerre au Yémen, y compris aux ventes d'armes», a-t-il ajouté.

Quelques heures auparavant, son conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, avait prévenu la presse à la Maison Blanche et clarifié les points de cette annonce. Selon lui, ce coup d'arrêt vise les opérations «qui font perdurer la guerre civile» et «ont provoqué une crise humanitaire», précisant que cela concernait directement «les ventes de munitions de précision» controversées à l'Arabie saoudite. En revanche, Washington continuera ses opérations ciblées contre les terroristes d'«Al-Qaïda» dans la péninsule arabique.

Ryad dirige une coalition militaire qui a tué des dizaines de milliers de Yéménites.

Cette promesse de campagne s'inscrit dans une remise à plat plus globale de la politique américaine au Moyen-Orient. Elle prévoit aussi un réexamen de l'inscription du mouvement Ansarullah sur la liste noire américaine des «organisations terroristes», autre mesure prise in extremis par l'ancien gouvernement.

Celle-ci est critiquée car elle menace l'acheminement de l'aide au Yémen, qui est déjà selon l'ONU le théâtre de la pire crise humanitaire en cours dans le monde.

Joe Biden doit également annoncer la nomination d'un diplomate de carrière chevronné, Timothy Lenderking, comme émissaire pour le Yémen, a dit à l'AFP une source proche du dossier.

Le mouvement Ansarullah a salué l'arrêt de l'implication américaine. «Nous espérons que ce sera le début d'une décision visant à mettre fin à la guerre au Yémen», a déclaré à l'AFP Hamid Assem, responsable politique du mouvement à Sanaa.

De son côté, le porte-parole d’Ansarullah Mohammad Abdel Salam a affirmé que «la véritable paix ne sera pas rétablie au Yémen qu’après l’arrêt de l’agression militaire et la levée du blocus».

Et d’ajouter : «L’agression et le blocus ont durement échoué face à la persévérance légendaire de notre cher peuple».
Riyad réaffirme son soutien à une «solution politique»

Après les déclarations du président américain, Riyad «a affirmé sa position de soutien à une solution politique globale de la crise yéménite, et se félicite que les Etats-Unis soulignent l’importance des efforts diplomatiques» pour la résoudre, a rapporté SPA, l’agence de presse officielle saoudienne.

https://french.alahednews.com.lb/38588/304

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire