"L'ONU MENE UNE GUERRE PSYCHOLOGIQUE CONTRE LE PEUPLE YEMENITE AGRESSE ET ASSIÉGÉ DEPUIS PLUS DE 5 ANS"

‘L’Onu mène une guerre psychologique contre le peuple yéménite’

 Depuis 5 heures  13 juin 2020

Le chef de l'équipe de réconciliation nationale au Yémen, Youssef Al-Fishi

Le chef de l'équipe de réconciliation nationale au Yémen, Youssef Al-Fishi
Le chef de l'équipe de réconciliation nationale au Yémen, Youssef Al-Fishi

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

 

Rédaction du site

Le chef de l’équipe de réconciliation nationale, Youssef Al-Fishi, a affirmé que « les Nations Unies menaient une guerre psychologique contre le peuple yéménite agressé et assiégé, depuis plus de cinq ans ».

Al-Fishi a déclaré, dans un communiqué publié vendredi 12 juin, que « les Nations Unies menaient une guerre professionnelle et inhumaine en se contentant de publier des communiqués et des avertissements dans les médias sur la situation du peuple yéménite et l’effondrement du système de santé au Yémen, au lieu de mettre fin au blocus et à l’agression (militaire dirigée par l’Arabie) ».

Il a souligné que « l’ONU couvrait la question de la détention de navires de transport de produits alimentaires, de médicaments et de produits pétroliers près du port de Hodeïda, en libérant un navire avant chaque réunion du Conseil de sécurité et félicitant l’Arabie saoudite d’avoir facilité l’entrée de ces produits au Yémen ».

« L’ONU pense-t-elle que le peuple yéménite attendra et mourra de faim jusqu’à la prochaine réunion », a lancé M.Fishi.

Il a souligné qu’« au lieu de tenir les USA et l’Arabie saoudite responsables de l’effondrement du système de santé au Yémen, l’ONU semble être en faveur de la poursuite de leur blocus et agression ».

Le chef de l’équipe de réconciliation nationale a, dans ce contexte, appelé « les Nations Unies à jouer un rôle actif dans le soutien à la réconciliation nationale au Yémen ».

Il a souligné que « le soutien aux efforts de réconciliation nationale est une responsabilité qui devrait relever des tâches et activités de l’ONU de manière à contribuer à la prévention des conflits ».

Il a réaffirmé sa « volonté de coopérer avec l’Organisation des Nations Unies pour parvenir à une réconciliation nationale globale qui réponde aux aspirations du peuple yéménite en matière de sécurité et de stabilité, améliorant les conditions économiques et de vie et s’attaquant à toutes les questions épineuses ».

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1784246


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire