LA RESISTANCE YEMENITE : LA ROYAL NAVY A PEUR

  • Par
  • Le 07/03/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans YEMEN

La Résistance yéménite met en garde les officiers US et britanniques de la coalition

Sat Mar 7, 2020 10:35AM

Ansarallah est-elle désormais capable de mener la vie dure à l'US Navy et ses alliés ? (Photo d'illustration)

Ansarallah est-elle désormais capable de mener la vie dure à l'US Navy et ses alliés ? (Photo d'illustration)

Les officiers américains et britanniques qui sont de plus en plus nombreux dans le QG des forces saoudiennes au Yémen, continuent à maintenir celles-ci sous perfusion. Ils devraient bien prendre au sérieux le tweet de Mohammed Ali al-Houthi.

Le haut responsable d'Ansarallah a répondu sur sa page Twitter au ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, qui a appelé à une baisse des tensions au Yémen: « Dominic Raab est sur la mauvaise route. Il devait avant tout appeler au calme les officiers américains et britanniques et qui agissent dans les salles d'opérations conjointes aux côtés de Riyad, salles d'où ils commandent les frappes meurtrières, quitte à augmenter les tensions ». 

 

Tornado british abattu : comment la Russie a soutenu la Résistance yéménite

Tornado british abattu : comment la Russie a soutenu la Résistance yéménite

undefined

Ces conseils, les Britanniques n'en ont eu cours jusqu'à ce que la Résistance yéménite réussisse le 14 février à abattre un Tornado supersonique british en plein ciel d'al-Jawf, puis reprendre le contrôle total de cette province stratégique, limitrophe au sud saoudien, pour laisser planer la perspective d'un nord yéménite totalement placé sous le contrôle de la Résistance, étendu de Sanaa à al-Jawf et de là, à Maarib et al-Mahra.

Arrivé à ce point, Raab a été dépêché à Mascate pour dire à Ansarallah: « Revenez aux accords de Stockholm ! » Mais c'était trop tard, la Résistance yéménite se préparant désormais à faire tomber Maarib, dernier bastion de la coalition dans le nord.

Vendredi 6 mars, les missiles balistiques d'Ansarallah se sont abattus sur deux casernes d'al-Rawik et Tadawin à Maarib, où se trouvaient en réunion des commandants des forces pro-Hadi et des officiers saoudiens. On ignore si les Américains et les Britanniques y assistaient. Toujours est-il que les missiles ont atteint leurs cibles avec grande précision pour le grand malheur des mercenaires qui le même jour, ont commis l'erreur de tirer une trentaine de missiles sur des zones d’habitation et des champs agricoles à Razeh, dans la province de Saada, au nord du Yémen.

Mais c'est là une fuite en avant. Au nord, la donne a définitivement changé, comme le reconnait ce haut responsable du clan Hadi. 

D'al-Jawf à al-Mahra, Ansarallah étend le front du sud saoudien

D'al-Jawf à al-Mahra, Ansarallah étend le front du sud saoudien

 

« La chute d’al-Jawf pourrait faire basculer le rapport de force dans notre lutte déterminée contre les Houthis. Si nous traitons cette question avec le même niveau d’échanges et d'interactions que pour la chute de Nehm, il est probable que la bataille tourne en faveur des Houthis en interne et au profit de l'Iran sur la scène régionale. Et le rôle de la coalition au Yémen prendra alors fin », a tweeté Ahmed Ben Dagher, conseiller d’Abd Rabbo Mansour Hadi qui poursuit: « Nous connaîtrons tous une défaite historique et amère car l’ennemi (gouvernement d’union nationale) a eu accès aux moyens de puissance lui permettant de renforcer sa capacité de résistance. C’est pourquoi il réalise aujourd’hui des avancées alors que les divergences nous ont conduit à la chute d’al-Jawf en faveur d’Ansarallah et de l’Iran dans cette lutte historique. » 

Avec la libération du front du nord yéménite contre Riyad et ses alliés, les États-Unis et la Grande-Bretagne auront des moments très difficiles à passer. Le détroit de Bab el-Mandeb est presque sous contrôle de la Résistance yéménite qui a désormais le ralliement de la quasi totalité des tribus du nord, tandis qu'Aden et à Mocha, les pro-Emiratis et les pro-Saoudiens s’entre-tuent.

Une bataille maritime contre les USA et leurs alliés n'est plus à écarter tout comme une guerre destinée à expulser les GI's de Socotra et de Zuqar", note un expert.  

Le séisme

Le séisme "naval" d'Ansarallah!

Mer rouge : les bateaux téléguidés yéménites sont devenus le nouveau cauchemar des forces saoudiennes.

http://french.presstv.com/Detail/2020/03/07/620299/LArabie-saoudite-bombarde-les-zones-dhabitation-a-Saada


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire