MAARIB : LES DERNIERS OFFICIERS US ET BRITANNIQUES PANIQUENT. LA DCA AMERICAINE TOMBE!

tourtaux-jacques Par Le 10/11/2021 0

Dans YEMEN

Les derniers officiers américains et britanniques à Maarib pris de panique

Wednesday, 10 November 2021 1:58 PM  [ Last Update: Wednesday, 10 November 2021 1:58 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des combattants yéménites. (Photo d'archives)

Cela va trop mal à Maarib : un triple tir de missiles d'Ansarallah contre le sud saoudien et les officiers US/GB retranchés dans leurs derniers retranchement à Maarib qui commencent à être pris de panique.  Le dernier barrage de DCA à Maarib tombe . Bien que l’armée et les Comités populaire du Yémen soient à deux doigts de la libération de Maarib, ils ne veulent pourtant pas le faire à tout prix, a déclaré un expert militaire. Abdel Ghani al-Zubaïdi, expert des questions militaires et politiques du Yémen, a déclaré, lors d’un entretien avec Al-Mayadeen, que la défense antiaérienne de l’armée et des Comités populaires avait réussi à repousser un grand nombre de frappes menées par la coalition d’agression saoudienne contre Maarib. « La plupart des combattants des villes du sud de Maarib ont rejoint les rangs de l’armée et des Comités populaires pour les aider à lutter contre la coalition », a déclaré Abdel Ghani al-Zubaïdi.

Lire aussi : Pourquoi la Résistance yéménite n'avance qu'à pas de tortue à Maarib ?

L’expert a ajouté que « bien que la libération de la caserne d’Um-Arich, à Maarib ait favorisé la percée des forces de Sanaa, ces dernières ne veulent pas entrer dans la ville à tout prix ». « Elles examinent toutes les options militaires », a-t-il précisé.

Et de continuer : « Les tribus et les institutions populaires et sociales de la province de Maarib durcissent leur pression sur le gouverneur de cette province et essaient de le convaincre de mettre fin aux combats et de rendre la ville au gouvernement de Sanaa. »   

Maarib libérée : une pierre, trois coups

Maarib libérée : une pierre, trois coups

Par ailleurs, Charles Abi Nader, chercheur dans le domaine des affaires militaires, a déclaré que la destruction des avions de reconnaissance de la coalition d’agression saoudienne par la défense aérienne de Sanaa avait empêché l’Arabie saoudite de pouvoir bien gérer le conflit à Maarib.

Sur le plan politique, les Américains ont fait appel aux Omanais dans le dossier du Yémen afin d’empêcher leurs alliés impliqués dans la guerre de subir plus de défaites.  

Le ministère omanais des Affaires étrangères a annoncé avoir reçu un appel téléphonique du secrétaire d’État américain sur « les efforts destinés à trouver une solution politique à la crise au Yémen ».

Lire aussi : Les 280 missiles air-air pour contrer la nouvelle tactique de la Résistance ?

« Le ministre omanais des Affaires étrangères Badr Ben Hamad Abou Saïdi et le secrétaire d’État américain Antony Blinken ont discuté au téléphone, mardi soir, des questions d’intérêts communs, notamment du soutien aux efforts portant sur la fin des conflits au Yémen et au dialogue entre toutes les parties, dans le cadre d’un processus politique qui pourrait garantir la sécurité et la stabilité du pays », a-t-on appris du site Internet du ministère omanais des Affaires étrangères.

Maarib: le choc-Ansarallah?

Maarib: le choc-Ansarallah?

Oman réaffirme que ses efforts destinés à trouver une solution politique inclusive au Yémen se poursuivent. Antony Blinken a contacté son homologue omanais alors que les médias yéménites ont fait part, plus tôt dans la journée, des percées rapides des forces de Sanaa à travers la province de Maarib. Selon les mêmes sources, les forces de Sanaa sont arrivées à resserrer de l’étau autour des mercenaires à la solde de la coalition d’agression saoudienne. De l’ensemble de 14 districts de la province de Maarib, seuls deux – Maarib et al-Wadi – échappent encore au contrôle des forces de Sanaa.

Lire aussi : La Résistance sort son "corridor maritime balistique" : électrochoc à Washington, à Tel-Aviv et à Riyad

Mardi 9 novembre, la DCA d’Ansarallah a abattu un drone saoudien de type ScanEagle dans le ciel du sud de la province de Maarib. Le porte-parole des Forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a déclaré qu’un ScanEagle saoudien avait été abattu mardi matin en survolant al-Jobeh, dans le sud de la province de Maarib. Le drone ScanEagle est de fabrication américaine et c’est le cinquième du genre à être abattu par Ansarallah.  

Maarib: le missile 358 tire!

Maarib: le missile 358 tire!

Par ailleurs, un important nombre de mercenaires pro-saoudiens ont quitté la ville d'Aden, dans le sud du Yémen, où Riyad dirige les opérations de la coalition contre les Yéménites. Dans le même temps, un avion cargo, chargé de matériel et des soldats saoudiens, a atterri à l'aéroport d'Aden. Selon des sources médiatiques, les forces saoudiennes, qui se trouvent dans le camp de commandement des forces de la coalition à Chaab, dans le district de Buriqa, à l'ouest d'Aden, ont transféré leurs véhicules, véhicules blindés et équipements au navire Durra Jeddah avant de quitter la ville au milieu des dispositifs de sécurité stricts qui comprenaient la fermeture d'un certain nombre de routes. Il est à noter que les mercenaires à la solde de l’Arabie saoudite ont quitté, il y a un mois, la base militaire d'al-Anad, située dans la province de Lahij.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/11/10/670309/MBS-vaincu-par-la-DCA-d-Ansarallah-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire