YEMEN : 2020 SERA L’ANNÉE DE LA DEFENSE AÉRIENNE. LES TRIBUS DE MOHRA SE SOULÈVENT CONTRE L'ARABIE SAOUDITE

Par Le 19/02/2020 0

Dans YEMEN

Yémen : Cette année sera celle de la défense aérienne. Les tribus de Mohra se soulèvent contre Ryad

 Depuis 7 heures  19 février 2020

tornado3

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

 

Faisant allusion à la destruction d’un avion de la coalition saoudienne, le porte-parole de la force aérienne de l’armée yéménite a annoncé que « cette année sera celle de la DCA qui changera le cours de la guerre ».

Dans un entretien avec le site d’information Mirat al-Jazeera, le porte-parole de l’armée de l’air yéménite, Abdallah al-Jaafari, a affirmé le mardi 18 février que la destruction d’un Tornado de la coalition saoudienne par les forces yéménites ne laissait aucun doute que l’année 2020 serait l’année des batteries de missiles de la DCA [yéménite] qui s’est avérée capable de frapper les avions de chasse ennemis.

« Tout comme l’ont indiqué le porte-parole des forces yéménites Yehya Sarii et le chef d’Ansarullah Abdel Malek al-Houthi, la défense balistique du Yémen est parvenue à un niveau élevé et très avancé de puissance militaire depuis le début de son activité. (…) Le fait de frapper un Tornado de la coalition a marqué un progrès sans précédent et stratégique durant cette guerre après que Yehya Sarii a annoncé que 2020 serait l’année de la défense aérienne, ce qui veut dire que “le ciel du Yémen n’est pas un endroit de promenade” ».

Il a salué cette défense antiaérienne de l’armée yéménite, ajoutant que certaines batteries de missile telles que les Fater-1 et les Sagheb-1 avaient déjà été dévoilées.

« L’armée yéménite ne va pas tarder à dévoiler la batterie de missiles qui ont frappé le Tornado de la coalition saoudienne », a ajouté le porte-parole.

En ce qui concerne les déclarations des responsables saoudiens d’après lesquelles il revient à l’armée yéménite de s’expliquer sur la santé des deux pilotes de cet avion, Abdallah al-Jaafari a rappelé que le porte-parole officiel de l’armée n’avait encore fait aucune déclaration pouvant présager que les pilotes ont été capturés.

« L’on ne sait pas encore s’ils sont toujours en vie. Au cas où ils auraient pu débarquer vivants, il n’y a aucun doute que dans le cadre d’un comportement humain, nous entrerons en dialogue avec Riyad pour les échanger », a-t-il affirmé.

jawfSamedi dernier, la DCA yéménite a abattu un avion de chasse Tornado de la coalition, au dessus de la province d’al-Jawf.

Rappelons qu’au lendemain de cette opération, la coalition saoudienne s’est vengée des habitants de Jawf, tuant 35 d’entre eux, dont 26 enfants et blessant 23 autres, dont 18 enfants.

Appel aux terroristes d’Al-Qaïda

Un autre acquis important obtenu sur le terrain serait sans doute la lourde défaite de la coalition de guerre sur le front de Nehm, ce qui a permis le nettoyage complet de Nehm et la libération de vastes terrains dans les provinces de Maarib et d’al-Jawf (au nord). Pour rattraper cet échec, la coalition saoudienne a maintenant fait appel aux terroristes d’Al-Qaïda.

Citant une source informée, la chaîne de télévision Al-Masirah a annoncé que plus de 250 terroristes qaïdistes sous le commandement d’Abou Hajar al-Hadrami avaient été amenés à Maarib en provenance de la province yéménite de Hadramaout.

Selon cette source, 100 terroristes d’Al-Qaïda de la province d’al-Bayda et 70 autres de la province d’Abyane (au sud) ont été transférés vers la ville de Maarib.

Les affrontements sur les fronts de Nehm, de Maarib et d’al-Jawf, ont éclaté le 19 décembre 2019 entre l’armée et Ansarullah d’une part et les mercenaires de la coalition saoudo-émirati-US qui, en violant la trêve, ont avancé vers les positions des forces yéménites à Jabal Bayad et y ont occupé une vaste zone dans l’espoir de pouvoir attaquer ensuite la capitale. Le lendemain, elles se sont heurtées à la contre-offensive de l’armée yéménite qui a enregistré de vastes avancements sur ce front.

Avec l’arrivée des forces yéménites aux alentours de la ville de Maarib et d’al-Hazm, chef-lieu de la province d’al-Jawf, le parti Islah et le gouvernement démissionnaire du Yémen ont fait appel aux médiateurs locaux et régionaux afin d’empêcher les forces de l’armée et d’Ansarullah de poursuivre leurs progrès sur le terrain.

Les tribus de Mohra se soulèvent contre les forces saoudiennes

mohraPar ailleurs dans l’extrême Est du Yémen, les tribus de la région d’al-Mohra se sont soulevés contre les forces saoudiennes qui contrôlent leur province.

Des affrontements armés ont éclaté, mardi 18 février, entre les deux parties au poste frontalier ‘Shahen’ proche du Sultanat d’Oman. Les forces tribales ont pris le contrôle de ce poste et empêché les dirigeants saoudiens qui supervisaient le mouvement douanier yéménite d’y avoir accès.

Les forces saoudiennes ont en vain utilisé les avions Apache pour reprendre le contrôle du poste.

Sources: AlMasirah + PressTV + AlQuds al-Arabi

http://french.almanar.com.lb/1650860


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire