YEMEN : LORS D'UNE FETE DE MARIAGE, UN RAID AÉRIEN SAOUDIEN MASSACRE 25 CIVILS DONT 7 ENFANTS ET 2 FEMMES

Yémen: massacre saoudien contre une fête de mariage, 25 civils tués

 Depuis 5 heures  16 juillet 2020

Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020

Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020
Des civils yéménites tués par un raid saoudien contre une fête de mariage, le 15 juillet 2020

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

Rédaction du site

Les avions de chasse de la coalition saoudo-US ont commis, le mercredi 15 juillet, un massacre à l’encontre des civils rassemblés dans un domicile pour assister à une fête de mariage, dans le district de Hazm, à Jawf au nord du Yémen.

L’hôpital de Ma’reb a affirmé avoir reçu 16 cadavres déchiquetés de femmes et d’enfants, alors que l’hôpital de Hazm a accueilli 8 cadavres et plusieurs blessés.

Dimanche 12 juillet, 9 femmes et enfants ont également trouvé la mort suite à un bombardement de la coalition saoudienne contre un domicile à Hajjah (nord).

Ces crimes interviennent quelques semaines après le retrait par le chef de l’Onu, Antonio Guterres, du nom de l’Arabie saoudite de la liste des pays impliqués dans la mort et la torture d’enfants au Yémen.

Les dirigeants yéménites à Sanaa ne cessent d’accuser l’ONU de complicité dans les crimes de la coalition qui se poursuivent contre les civils yéménites, depuis mars 2015.

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

http://french.almanar.com.lb/1815838

Yémen: Sept enfants et deux femmes tombés en martyre dans un raid aérien saoudien

Yémen: Sept enfants et deux femmes tombés en martyre dans un raid aérien saoudien

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 jours

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Sept enfants et deux femmes sont tombés en martyre dans un raid aérien saoudien qui a également blessé quatre civils à Hajjah, dans le nord du Yémen, a annoncé lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha).

«Les premiers rapports de terrain indiquent que le 12 juillet, une frappe aérienne a tué sept enfants et deux femmes», a déclaré l'Ocha dans un communiqué. «Deux autres enfants et deux femmes ont été blessés», a ajouté le bureau, précisant qu'ils avaient été hospitalisés.

«Il est incompréhensible qu'au milieu de la pandémie de Covid-19, au moment où les options pour un cessez-le-feu sont sur le point de se concrétiser, les civils continuent d'être tués au Yémen», a regretté Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen.

«Le Yémen ne peut pas en prendre beaucoup plus», a déclaré Grande, chaque mois apportant une nouvelle mesure de misère civile. «Les programmes de santé et d’approvisionnement en eau sont fermés, la famine menace à nouveau le pays et les habitants de tout le pays sont durement touchés par le COVID.»

«Il est vraiment épouvantable d’entendre des témoignages d’enfants traînés hors des décombres», a déclaré Xavier Joubert, directeur de pays pour Save the Children au Yémen.

Près de 1.000 victimes civiles liées au conflit ont été signalées au cours des six premiers mois de 2020, a précisé l'Ocha. L’agression dirigée par l’Arabie Saoudite contre le Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, dont une majorité de civils, selon les organisations humanitaires.

L'ONU qualifie la situation au Yémen de pire crise humanitaire au monde, avec près de 80% de la population, soit plus de 24 millions d'habitants, ayant besoin d'une forme d'aide et de protection.

https://www.french.alahednews.com.lb/35886/304

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire