YEMEN : MANIFESTATION A SANAA CONTRE LE BLOCUS ET LA DETENTION DES PETROLIERS PAR LA COALITION SAOUDIENNE

Manifestation à Sanaa contre le blocus et la détention des pétroliers par la coalition saoudienne

 Depuis 1 heure  6 avril 2021

manif_sanaa_blocus

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

Rédaction du site

Les travailleurs yéménites de la compagnie pétrolière et des institutions du service public ont organisé une manifestation devant le bâtiment des Nations Unies à Sanaa. Ils ont exigé l’entrée dans le port de Hodeïda de tous les navires de carburant « sans atermoiement ni délai, conformément aux accords internationaux et aux lois des Nations Unies, de ne pas inclure de carburant dans les conflits et de ne pas l’utiliser pour atteindre des objectifs politiques ou militaires ».

Entre 12 et 13 navires de pétrole sont détenus devant le littoral de la province saoudienne Jizane par la marine de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite contre le Yémen. 9 depuis 2020 et 4 depuis janvier et février 2021, indique le site web de la télévision qatarie al-Jazeera.

Selon la Compagnie yéménite des ports de la mer Rouge, depuis le début de l’an, aucun pétrolier n’a accosté sur le port de Hodeïda, démentant des informations de presse arabe qui arguaient le contraire, « ce qui constitue une violation de toutes les lois internationales ».

poster

Un poster réalisé pour la manifestation de Sanaa rappelle que «cela fait deux ans que les protestations se poursuivent devant les Nations Unies pour condamner la piraterie des Etats-Unis des navires de carburant».

Pour les manifestants, rapporte un communiqué conjoint, l’organisation des Nations Unies devrait soit activer les travaux de la Commission d’enquête et d’inspection à Djibouti et les imposer à tous, soit les annuler.
Ils lui ont imputé ainsi qu’à la coalition de l’agression contre le Yémen toutes les séquelles de l’embargo injuste imposé contre les Yéménites notamment l’interdiction d’entrée aux navires de carburant.

Lors du rassemblement, le directeur de la compagnie pétrolière yéménite, Ammar al-Adrai, a accusé les Etats-Unis « de commanditer les pirates et d’enchaîner le peuple yéménite depuis plus de deux ans », indiquant que « les amendes (qui en découlent) dépassent 150 millions de dollars et sont encourus par le peuple yéménite ».
M. al-Adrai a ajouté: «Le blocus brutal contre le Yémen, jouissant d’une couverture claire et flagrante de la part des Nations Unies, est soutenu par les Etats-Unis pour punir le peuple yéménite ».

Lors d’un entretien avec la télévision libanaise d’information Al-Mayadeen, le chef de la délégation des négociations de Sanaa, Mohamad Abdel Salam, a déclaré : « Nous n’avons pas besoin de négociations mensuelles pour faire entrer un navire de dérivés pétroliers, et nous n’accepterons pas de troquer l’entrée de navires pétroliers contre des questions militaires ou politiques ».
« Les forces armées yéménites ont réalisé des gains alors que le blocus saoudien n’a rien donné », a-t-il souligné, indiquant « qu’aucun pays n’a été assiégé au cours des 30 dernières années alors comme le Yémen ».
Et d’ajouter : « Nous demandons la fin de l’agression d’une façon juste et équitable ainsi que la levée du siège. Et nous sommes prêts pour que le Yémen entretienne de bonnes relations avec l’Arabie saoudite ».

En outre, le membre du Conseil politique suprême au Yémen, Mohamad Ali Al-Houthi, a déclaré à son tour: « Arrêtez le siège et les bombardements du peuple yéménite, pour que l’on arrête de vous bombarder ».

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2040711

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire