YEMEN : MANIFESTATION MONSTRE A SANAA CONTRE TRUMP ET SON DEAL DU SIÈCLE

Manifestation monstre à Sanaa contre le deal de Trump : « un cri de désaveu contre le sionisme arabe »

 Depuis 2 heures  31 janvier 2020

manif_sanaa_deal

 Monde arabe - Spécial notre site - Yémen

 

Rédaction du site

Des dizaines de milliers de yéménites sont descendus dans les rues de la capitale Sanaa pour protester contre le plan du président américain Donald Trump, appelé « Deal du siècle » et destiné à régler le conflit israélo-palestinien au détriment des droits du peuple palestinien.

Dans le communiqué qui a été publié au nom des manifestants, il est dit :
((Nous renouvelons notre soutien à la cause palestinienne en tant que peuple, terre et sacro-saints
Nous appelons pour soutenir la cause palestinienne et faire face à l’entité usurpatrice.
Nous devons comprendre la nature de notre position qu’est le devoir de venir en aide au peuple palestinien pour faire face au danger israélien : c’est le jihad sur la voie de Dieu.
Nous invitons la oumma islamique à se rattacher au Coran, à observer les positions qu’il préconise et à éviter de faire preuve de loyauté a l’égard des ennemis de la nation
La Palestine constitue un leitmotiv pour nous tous pour élever le niveau de la nation afin qu’elle puisse affronter cette entité usurpatrice.
Nous assurons que la cause palestinienne fait le consensus de tous et constitue un facteur d’unité et de fraternité entre tous les musulmans
Nous affirmons notre condamnation au deal de Trump et estimons que ses séquelles seraient catastrophiques sur les Etats-Unis et Israël))

Un cri contre les sionistes arabes

Durant le rassemblement, des dirigeants des mouvements de résistance palestinienne sont intervenus depuis  la bande de Gaza sur un grand écran, via la vidéo conférence.

« Nous ne renoncerons jamais au fusil jusqu’à ce que nous prions avec les hommes libres du peuple yéménite dans la mosquée al-Aqsa », a lancé le membre du bureau politique du mouvement Hamas, Mahmoud Zahhar.
Il a ajouté : «  le Yémen est le pays qu’aucun occupant n’a pu occuper. Quiconque a tenté de le conquérir a été démoli. Les yéménites haussent aujourd’hui le ton face à l’accord de Trump ».

Le mardi 28 janvier dernier, Donald Trump a annoncé le plan que son gendre a préparé pour régler le conflit israélo-palestinien depuis trois ans. Il s’engage à reconnaitre l’annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, ainsi que la vallée du Jourdain et accorde aux Palestiniens à peine 40 % de la Cisjordanie, évoquant un soi-disant Etat palestinien démilitarisé sans souveraineté.

Dans son discours, M. Zahhar a dit saluer « tous ceux qui font part au combat sur le sol du Yémen et qui vaincront les traitres et les agents ».

« Les traitres et les comploteurs appellent aujourd’hui al-Quds la capitale d’Israël mais elle n’est et elle ne sera que la capitale de « il n’y a de Dieu que Dieu et Mohamad est le messager de Dieu », a-t-il dit, insinuant les dirigeants arabes qui normalisent ou prônent la normalisation avec l’entité sioniste.
« Certains ont choisi de ne pas être dans le rang de notre prophète Mohamad mais de celui de Trump. Leurs peuples leur en demanderont des comptes… Gaza brandit le drapeau de la promesse divine et sa bataille abattra le sionisme incarné par Trump », a-t-il ajouté.

Selon le dirigeant palestinien, la scène qui se déroule ce vendredi à Sanaa est « un cri de désaveu contre le sionisme arabe qui adhère au sionisme originel ».

Désavouer ceux qui soutiennent le deal de Trump

S’est aussi prononcé durant la manifestation yéménite, via la video conférence,  Khaled al-Batch, le membre du bureau politique du Jihad islamique.
« De Gaza à Sanaa, un seul sang pour affronter les ennemis de la nation », a-t-il scandé depuis Gaza aussi.
Et d’ajouter : «  nous sommes fiers du peuple yéménite et nous voyons déjà à Sanaa les présages de la prochaine victoire préconisée par l’Islam ».

Evoquant le plan de Trump, il a accusé ce dernier de vouloir enrayer la Palestine. « La Palestine n’est pas une terre à vendre, à marchander ou à soumettre aux enchères commerciales dans la Maison blanche », a-t-il dénoncé.

Condamnant les Etats arabes qui ont participé à la cérémonie de l’annonce du plan de Trump, Batch a demandé à leurs peuples de se démarquer de leurs dirigeants et de les désavouer. Il faisant allusion au sultanant d’Oman, au Bahreïn et aux Emirats arabes unis qui ont dépêche leur ambassadeurs à la cérémonie du

Il a assuré que son mouvement restera indéfiniment attaché à Jérusalem et à la Palestine, et qu’il ne jettera jamais les armes ni n’admettra aucun compromis sur lui.
Dans son plan, le président américain évoque la nécessité de désarmer les mouvements de résistance palestinienne comme condition au soi-disant Etat palestinien.

Source: Divers

http://www.jacques-tourtaux.com/blog/russie/propagation-du-virus-coronavirus-la-russie-veut-aider-la-chine-pour-faire-face-a-cette-menace-commune.html

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Camelia Boutaleb
Cet être impitoyable c’est le président de l’Amérique, que je sache il n’est pas le président du monde entier.
Soit disant son plan de paix, c’est un plan d’annexion, qu’il va avoir de grosses conséquences sur l’ordre légal.
La domination des Israéliens sur les Palestiniens.
Les israéliens auront tous les droits, et les Palestiniens seront dominés, sans contrôle sur leur destins.
Ce plan d’annexion, c’est un crime contre l’humanité qui s’appelle l’apartheid

Ajouter un commentaire